La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

En Inde, des oiseaux tombent du ciel sous l'effet de la chaleur extrême

https://www.novethic.fr/fileadmin/oiseaux-tombes-du-ciel-desyhdrates-chaleur-inde-SAM-PANTHAKY-AFP.jpg
oiseaux tombes du ciel desyhdrates chaleur inde SAM PANTHAKY AFP

Publié le 13 mai 2022

ENVIRONNEMENT

Avec des températures frôlant les 50°C depuis plus de deux mois, la chaleur extrême qui s’abat sur l’Inde ne pèse pas que sur les humains. Des milliers d’oiseaux tombent littéralement du ciel, épuisés et déshydratés. Aucun répit n’est attendu avant le mois de juillet. Le pays pourrait devenir inhabitable dès 2050 en raison des canicules de plus en plus fréquentes et intenses qui y sévissent.

“Il est gravement déshydraté“, déclare la jeune vétérinaire de 29 ans en injectant de l’eau dans le bec de l’oiseau à l’aide d’une seringue. Au cours du mois dernier, l’hôpital vétérinaire de Jivdaya à Ahmedabad, au nord-ouest de l’Inde, a déjà traité environ 2 000 oiseaux, dont beaucoup sont faibles et déshydratés, certains souffrants d’ailes cassées après être tombés des arbres. Le pays est en proie à des vagues de chaleur inhabituelles depuis deux mois maintenant.

“Nous recevons quotidiennement au moins 50 à 60 oiseaux déshydratés“, confirme à l’AFP Gira Shah, cofondatrice du Jivdaya Charitable Trust qui gère l’hôpital, ajoutant que les températures ont grimpé jusqu’à 46°C. La chaleur infernale a coïncidé avec la fin de la saison de reproduction de certaines espèces d’oiseaux, ce qui a entraîné le traitement d’un grand nombre de poussins et d’oisillons dans l’établissement.

Environ un sur quatre ne survit pas

Un flux régulier de sauveteurs bénévoles et citoyens amènent chaque jour les oiseaux dans des boîtes en carton ou des paniers, où ils sont enregistrés, pesés, étiquetés et examinés par un vétérinaire. Les oiseaux sont traités, mais environ un sur quatre ne survit pas en raison de la sévérité de sa déshydratation ou des complications qui en résultent. Ceux qui récupèrent sont gardés dans une volière jusqu’à ce qu’ils soient prêts à être relâchés dans la nature. D’autres qui ont été trop gravement handicapés par leurs blessures sont envoyés dans des zoos ou des établissements d’enseignement.

Le conservateur de l’hôpital, Sherwin Everett, travaille dans cet hôpital vétérinaire depuis 2010. Il affirme que la vague de chaleur de cette année a été parmi les pires pour les oiseaux locaux qu’il ait jamais vues. “Nous nous attendons à de multiples vagues de chaleur jusqu’en juillet et la température va empirer“, a-t-il déclaré. La chaleur et le taux d’humidité dépassent désormais le seuil limite de survie des personnes se trouvant à l’extérieur. Si pour l’heure aucun bilan humain n’a été publié à l’échelle du pays, dans l’État du Maharashtra, dans le centre-ouest de l’Inde, 25 personnes sont déjà mortes de la chaleur depuis mars. Et depuis 2010, les vagues de chaleur ont tué plus de 6 500 personnes dans le pays.    

Concepcion Alvarez @conce1 avec AFP

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article