fbpx

En juillet, la France préside le Conseil de sécurité des Nations Unies



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Le ministère des Affaires étrangères s’est empressé de l’annoncer par communiqué : « La France exerce la présidence mensuelle du Conseil de sécurité des Nations unies à compter du 1er juillet 2021. Suivant la présidence de l’Estonie dont elle salue le travail accompli et précédant celle de l’Irlande qui commencera le 1er septembre, la présidence française s’inscrit dans le cadre d’une séquence européenne au Conseil de sécurité. En vertu de la Charte des Nations unies, le Conseil de sécurité a la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationales. En tant que membre permanent, la France y exerce une responsabilité toute particulière. »

 

Comme toujours lorsque l’on regarde les événements depuis les Nations Unies, le programme est chargé. Jean-Yves Le Drian devra ainsi présider les 15 et 16 juillet des séances sur la Libye et la préservation des espaces humanitaires. « La présidence française du Conseil de sécurité sera également rythmée par le calendrier des échéances régulières, comme les renouvellements de mandats d’opérations de maintien de la paix, les interventions du Secrétariat des Nations unies ou les débats ouverts. Sous présidence française, le Conseil de sécurité continuera notamment de suivre la situation en Syrie, au Yémen, au Liban, au Proche-Orient, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Soudan, en Afrique de l’Ouest, à Chypre, en Colombie et en Asie centrale” » tient à préciser le ministère.

Et nos diplomates de préciser que « Alors que la communauté internationale est confrontée à de multiples défis, la France entend porter avec ses partenaires une vision ambitieuse du Conseil de sécurité dont le rôle est indispensable dans la réponse aux crises, notamment par le règlement pacifique des différends. Pour la première fois depuis le début de la crise liée à la pandémie de Covid-19, l’ensemble des réunions du Conseil de sécurité prévues en juillet se tiendra en personne. Lors de sa présidence, la France continuera d’œuvrer et de veiller au respect du multilinguisme, principe fondamental pour les Nations unies. »

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article