fbpx

Entreprise et internationalisation : les facteurs clés d’une stratégie gagnante



Image Pixabay

Image Pixabay

Dans un contexte de plus en plus mondialisé, le développement international fait figure de suite logique de la vie d’une entreprise et peut s’avérer être un réel accélérateur de croissance.
Découvrez dans cet articles 5 facteurs et principes à étudier puis approfondir pour réussir sa stratégie de développement international.
 

Croissance internationale : les opportunités, risques et enjeux

Le développement des affaires internationales d’une entreprise est une formidable opportunité pour conquérir de nouveaux marchés et augmenter son chiffre d’affaires.
Mais au-delà de ces indicateurs quantitatifs et chiffrables, la globalisation de son activité permet également de répondre à un réel besoin sur les marchés cibles, de favoriser l’économie locale et parfois même d’avoir un impact humain bénéfique dans les régions visées.

Il convient cependant de ne pas foncer tête baissée en proposant vos produits et services sur un marché dont vous ne maîtrisez pas encore les tenants ni les aboutissants.

Se précipiter sans une analyse approfondie de votre stratégie risquerait un échec pur et simple de votre déploiement international.
De nombreux concepts-outils de management et marketing sont à votre disposition et sont très pertinents pour vous aider à déterminer un angle d’attaque stratégique.

Parmi eux, citons les méthodes PESTEL, SWOT ou encore les forces de PORTER.

Ces outils vous permettent, entre autres, de mesurer la concurrence sur votre marché cible, les contraintes réglementaires auxquelles vous allez devoir vous soumettre et les points de vigilance à surveiller.
 

Commerce international : localisez et identifiez votre cible

Une fois votre diagnostic établi et vos opportunités dégagées vient ensuite l’étape de l’identification de votre client idéal, qui sera au cœur de votre stratégie d’internationalisation.

En marketing, ce client idéal répond au nom de Buyer Persona, et plus son profil est détaillé, plus vous avez de chance de lui délivrer un message convaincant.

Cette étape est cruciale, d’autant plus lorsque votre persona vit dans un pays où la langue, les mœurs et la culture diffèrent des nôtres.
Construire sa persona, c’est avant tout donner un visage, une personnalité, en somme humaniser votre client rêvé. 

Un bon modèle de Buyer persona comporte les éléments suivants  :

  • ville, région de résidence,
  • sexe, âge,
  • profession, études, salaire,
  • situation familiale et maritale,
  • profil technologique, usage des NTIC,
  • valeurs, craintes, motivations d’achat, freins éventuels

Plus votre persona sera détaillée et précise, plus vous arriverez à cerner et convaincre votre cible, pays par pays.
 

Trouvez le bon partenaire linguistique, agence de traduction

Impossible d’envisager un déploiement à l’international sans évoquer la stratégie linguistique à mettre en place.
Une agence de traduction professionnelle peut vous accompagner bien au-delà des prestations de traduction classiques.

Dans une ère digitalisée, la première étape est bien sûr de rendre accessible votre vitrine auprès de votre cible, ceci commence par la traduction de votre site web, votre application ou votre plateforme client.
La priorité est à l’adaptation du message que vous délivrez. Dans une langue, et plus spécifiquement dans une culture, chaque mot compte et aura un impact différent en fonction de la nationalité du lecteur.

Une collaboration avec une agence linguistique reconnue peut également vous apporter un soutien non-négligeable dans l’implémentation de votre stratégie de globalisation.

Par exemple en vous orientant vers les bonnes pratiques en matière de législation de votre pays cible ou encore en mettant à votre disposition un service client dans la langue de votre choix.

Privilégiez les prestataires ayant déjà une solide expérience dans l’internationalisation des entreprises et en mesure de vous proposer un catalogue de services pouvant répondre à tous vos besoins, actuels et futurs.

Une agence de traduction ayant pignon sur rue saura toujours vous proposer des solutions linguistiques taillées sur mesure pour répondre à votre stratégie d’expansion, de la France vers l’international.
 

Opérations mondiales, constituez une équipe sur le terrain

Il est toujours 14 heures quelque part sur terre.
Confier les missions de terrain à une équipe ou un intervenant dans le pays que vous ciblez est un choix judicieux pour s’assurer du bon suivi de votre stratégie d’internationalisation.

Si votre structure le permet, un responsable du développement des affaires internationales peut coordonner les activités de votre équipe internationale afin de vous permettre de garder la main sur vos opérations mondiales. 

Si l’embauche de collaborateurs étrangers représente un coût trop conséquent dans votre masse salariale, la sous-traitance à des prestataires (agences ou freelances) peut vous assurer la flexibilité adaptée à votre entreprise.

De nombreuses plateformes internationales d’externalisation et de sous-traitance (UpWork, Fiverr…) proposent les services de prestataires détenant les compétences dont vous avez besoin.
 

Entreprise mondialisée et marketing : penser global, agir local

Les multinationales les plus connues l’ont bien compris, s’adapter à chaque marché contribue au succès et à la réussite d’une internationalisation réussie, et donc à la pérennité de votre entreprise en général.

Ce dogme est relayé par la maxime “Think globally, act locally”.
McDonald’s applique ce principe à la lettre, par exemple en faisant varier son offre et son image en fonction de chaque pays.

Saviez-vous par exemple que la France est le premier pays où l’enseigne a remplacé le rouge de sa marque par du vert ? Ceci dans le but de se donner une image éco-friendly, en réponse au ressenti des consommateurs français de la chaîne.

Dans une tribune consacrée à ce sujet et parue dans le journal Le Monde, Yves Doz, professeur de management à l’Insead, questionne ce précepte et souligne l’impact du marketing localisé dans une stratégie plus globale.
 

De nombreux dispositifs dédiés à votre croissance internationale

Les collectivités locales (CCI), les régions, l’Etat et l’Union Européenne mettent à disposition des entreprises désireuses de se développer à l’international des subventions et aides au développement transfrontalier.
Vous pouvez retrouver la liste de ces dispositifs ainsi que déterminer votre éligibilité sur le site du gouvernement.

De nombreux salons et conventions sont également l’opportunité de glaner des informations et conseils pour votre déploiement mondial.
Gardez à l’esprit cependant qu’il existe autant de modèles d’internationalisation que d’entreprises opérant hors de leurs frontières.
Que vous commercialisez des biens ou des services et en fonction de la typologie de votre activité, de nombreux leviers peuvent être actionnés.
Demandez conseil à des spécialistes pour préparer au mieux votre conquête de nouveaux marchés internationaux

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article