fbpx

Entreprise : la question du gaspillage d’énergie


Les frais énergétiques représentent une somme considérable pour toutes les entreprises, et ce, quels que soient leur taille et leur secteur d’activité. La question du gaspillage d’énergie est au centre des préoccupations de la majorité d’entre elles. Heureusement, de nombreuses solutions existent pour limiter les dépenses énergétiques en entreprise. Découvrez tous les points importants à ce sujet dans cet article.

Les principales sources de consommation énergétique en entreprise

Les sources de consommation énergétique sont particulièrement nombreuses en entreprise. Certaines peuvent être plus difficiles à déterminer que d’autres. Pourtant, il est indispensable de dresser un bilan précis et détaillé de la répartition énergétique entre les différents postes pour limiter le gaspillage.

Parmi les principales sources de consommation d’énergie dans les bâtiments professionnels, il y a le système de chauffage et la climatisation. Ces derniers représentent respectivement 50 et 20 % de la facture environ. Pour limiter leur impact, il peut être utile d’identifier les zones qui n’ont pas besoin d’être chauffées telles que les réserves.

Il est aussi intéressant d’utiliser un simple ventilateur qui est moins gourmand qu’une climatisation dans une pièce où la température est inférieure à 26°C. Les équipements électroniques utilisés peuvent également augmenter de manière significative la facture d’énergie de votre société. Cela est surtout causé par les modes veille. En effet, les appareils mis en mode veille engendrent une dépense énergétique constante, et ce, même s’ils ne sont pas utilisés. Il va de soi que la meilleure façon de réduire leur impact est d’éteindre les équipements après l’utilisation. Si vous envisagez de renouveler vos appareils, il est préférable de choisir des modèles basse consommation.

Consommation énergétique en entreprise : réaliser un audit énergétique

Pour limiter au mieux le gaspillage énergétique en entreprise, réaliser un audit est indispensable. Ce diagnostic vous permettra de mieux comprendre la consommation d’énergie de votre entreprise et de déterminer les actions à déployer pour réduire le gaspillage. Il est à noter que l’audit énergétique d’un bâtiment est une opération complexe et délicate qui doit exclusivement être réalisée par des experts certifiés. Sachez qu’il existe diverses certifications délivrées par l’OPQIBI qui attestent les compétences des prestataires dans la réalisation de cette tâche. La certification OPQIBI 1905 est, par exemple, dédiée aux bâtiments tandis que la qualification OPBQIBI 1717 concerne essentiellement les procédés industriels.

Généralement, le diagnostic énergétique se déroule en 4 étapes. Les résultats obtenus seront présentés et expliqués aux équipes du maître d’ouvrage.

L’état des lieux

La première étape de l’audit consiste à faire l’état des lieux des locaux. Elle a pour objectif d’appréhender les demandes spécifiques du maître d’ouvrage, de recueillir et d’analyser l’ensemble des documents relatifs au bâtiment et sa consommation d’énergie : plans, factures, etc. Bien entendu, cela inclut aussi la visite et le relevé des installations ainsi que la prise des mesures in situ.

Les services d’un bureau d’études pour la réalisation d’un bilan énergétique

Par le biais d’outils de simulations thermiques dynamiques, les experts en ingénierie technique et en performance énergétique vont modéliser le bâtiment et analyser son comportement, sa météorologie ainsi que son environnement réel. Ils dresseront, par la suite, une cartographie des différentes consommations par usage selon les facteurs d’influence.

énergie entreprise

énergie entreprise

Les travaux

Suite à cela, les professionnels en charge de l’audit établiront une liste des travaux à réaliser suivant les objectifs à atteindre et les capacités financières du maître d’ouvrage. Bien entendu, les travaux proposés sont adaptés aux contraintes spécifiques du site.

L’analyse financière

Enfin, les frais relatifs à la réalisation des travaux seront estimés en un coût global : investissement, facture d’énergie, maintenance, etc. Pour cela, de nombreux paramètres tels que l’inflation, la hausse prévisionnelle du coût des énergies et les éventuels crédits d’impôts seront pris en compte.

Les actions à déployer pour limiter le gaspillage énergétique

Suite à l’audit, vous pourrez mettre en œuvre les différentes actions pour améliorer la performance énergétique de votre entreprise. Ici, le mieux est de procéder par ordre de priorité.

énergie entreprise

énergie entreprise

Renforcer la performance de l’isolation thermique

Un bâtiment mal isolé figure parmi les principales causes d’une facture d’énergie trop salée. Renforcer la performance de l’isolation thermique fait souvent partie des travaux prioritaires à réaliser pour faire des économies d’énergie considérables. Comme les problèmes d’isolation de la structure ont déjà été identifiés par l’audit, vous n’aurez plus qu’à effectuer les rénovations.

Entourez-vous de professionnels pour ce faire. Choisissez de préférence un isolant performant et un système capable de couvrir les murs et le toit du bâti pour optimiser au mieux le confort intérieur et éliminer les sources de déperditions énergétiques. Dans certains cas, il peut être utile d’isoler le sol, car celui-ci peut aussi être à l’origine des pertes de chaleur. Si vous êtes établis dans un bâtiment ancien, n’hésitez pas à remplacer l’ensemble des menuiseries extérieures ou à les renforcer avec un double ou triple vitrage.

Choisir un bon système de ventilation

La mise en place d’un système de ventilation performant est indispensable pour garantir le bien-être des collaborateurs et minimiser les risques de dégradations du bâtiment. Concrètement, un bon système de ventilation permet de lutter contre l’humidité, l’apparition et la prolifération de moisissures.

De plus, cela contribue au maintien et à l’amélioration de la qualité de l’air. Outre le fait d’opter pour un ventilateur peu gourmand en énergie, il est judicieux d’installer un variateur de vitesse pour pouvoir régler le débit d’air suivant les besoins. La mise en place d’un échangeur ou autre dispositif de récupération de chaleur est aussi conseillée pour éviter toute perte de chaleur. Par ailleurs, le système de ventilation doit faire l’objet d’un entretien minutieux et régulier pour rester performant et en bon état.

Gérer au mieux la chaleur diffusée

La chaleur circulant dans les locaux est un point déterminant dans la consommation d’énergie de l’entreprise. Ici, il est essentiel de ne réchauffer que les pièces les plus fréquentées et stratégiques : bureaux, salles d’attente… La diffusion de chaleur dans les entrepôts ou les escaliers est inutile. Pour optimiser la performance en énergie de votre entreprise, il est aussi nécessaire d’installer un système de chauffage performant et économique.

Choisir des radiateurs électriques à basse consommation, des radiateurs connectés ou des radiateurs à inertie est une bonne solution pour faire diminuer la facture d’énergie sans négliger le confort et le bien-être des collaborateurs. La mise en place d’un système de chauffage au sol est aussi une bonne alternative pour supprimer les zones froides. En plus de faire des économies d’énergie, cela vous permettra de profiter d’une chaleur douce, homogène et constante (entre 20 et 35°C).

Revoir l’éclairage des locaux

Bien entendu, il est indispensable de revoir l’éclairage des locaux. La première chose que vous devez faire est de remplacer les lampes incandescentes par des ampoules LED. En plus de vous permettre de réduire la consommation de l’éclairage jusqu’à 90 %, ces dernières sont particulièrement abordables.

Concernant les zones qui ont besoin d’un éclairage constant, privilégiez des détecteurs qui s’allument uniquement en présence de personnes. D’autre part, il existe des capteurs qui régulent automatiquement la luminosité suivant le niveau d’éclairage naturel. Opter pour ces derniers vous permettra d’éviter les gaspillages en éclairage.

Choisir des équipements peu gourmands en énergie

L’optimisation de la performance d’énergie de votre entreprise passe aussi par l’investissement dans des appareils efficaces et peu gourmands. De cette façon, vous pourrez économiser sur la facture énergétique tout en maintenant la productivité et l’efficacité des équipes. Les équipements certifiés Energy Star sont, par exemple, de bonnes solutions pour ce faire. Pour information, il s’agit d’un label qui approuve l’efficacité énergétique des différents équipements de la maison et de l’entreprise.

Il est géré par l’EPA, l’Agence américaine de protection de l’environnement. De nombreux équipements de bureau certifiés Energy Star sont disponibles sur le marché : ordinateurs, imprimantes, écrans, photocopieuses, duplicateurs numériques, etc. Outre le fait de miser sur des appareils plus performants, veillez à limiter la veille des équipements et à installer des multiprises avec interrupteurs pour éteindre plusieurs machines en même temps.

Les dispositifs d’aide accordés aux entreprises dans le cadre d’une transition énergétique

Sachez que vous pouvez bénéficier de certaines aides dans votre démarche d’amélioration énergétique.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique des entreprises a été mis en place suite à l’article 27 de la loi de finances pour 2021. Il est destiné à la rénovation énergétique de bâtiments des sociétés de tous secteurs d’activité confondus sur les dépenses engagées à partir du 1er octobre 2020 au 31 décembre 2021.

Les travaux concernés par le crédit d’impôt sont principalement l’isolation, le système de chauffage, la ventilation mécanique… Son montant est élevé à 30 % des dépenses et est plafonné à 25 000 euros par société. Notons que les caractéristiques techniques relatives aux équipements et aux travaux qui donnent accès à ce crédit sont mentionnées dans un arrêté du 29 décembre 2020. Il en va de même pour la liste des travaux et les critères de qualification de l’entreprise en charge des travaux.

Les aides de l’Agence de la transition écologique ou ADEME

L’ADEME propose diverses solutions pour le financement de projets spécifiques tels que la transition écologique et énergétique en entreprise. On peut notamment citer le Fonds Chaleur qui permet aux entreprises de financer la mise en place de récupérateurs de chaleur. Cette aide financière est soumise à de nombreuses conditions techniques, dont les performances énergétiques et environnementales des installations ainsi que le TRB (Temps de Retour Brut) du projet. Il y a également l’aide au financement d’audit énergétique en entreprise et en industrie. Ce dispositif s’adresse principalement aux PME et aux sites de moins de 250 salariés.

Toutes les aides proposées par l’ADEME et ses partenaires sont accessibles en ligne sur le site de l’agence environnementale. Vous pouvez également y vérifier votre éligibilité aux dispositifs et découvrir les démarches à suivre pour la demande d’aides.

Le prêt Éco-Energie (PEE)

Le prêt Éco-Énergie est une aide proposée par Bpifrance, une banque publique d’investissement engagée avec les sociétés en faveur de la TEE. Il est dédié aux micro-entreprises, TPE et PME en activité depuis plus de 3 ans et financièrement stables. Concrètement, il s’agit d’un prêt participatif qui peut aller jusqu’à 10 000 à 500 000 euros. Son montant est plafonné à celui des fonds propres. Pour avoir droit à ce dispositif, la société doit impérativement s’engager dans un programme d’investissement ayant pour but d’améliorer son efficacité énergétique.

Le CEE ou dispositif des certificats d’économie d’énergie

Il s’agit d‘un dispositif mis en place par l’État en 2006 dans le but de financer et d’encourager la transition énergétique. Les CEE obligent les fournisseurs d’énergie à inciter les consommateurs à réaliser des économies d’énergie dans le respect d’objectifs spécifiques sur une période donnée.

Afin de faciliter les demandes de subvention des entreprises pour les projets d’efficacité énergétique d’une valeur inférieure à 3 millions d’euros, un guichet dédié et géré par l’ASP (Agence de services et de paiement) a été mis en place en novembre 2020.

L’optimisation de la performance énergétique figure parmi l’une des préoccupations majeures des chefs d’entreprise. Faites appel à des experts pour vous accompagner et vous guider dans la concrétisation de votre projet.

Ils sauront vous apporter les meilleures options pour réduire votre consommation en énergie. En plus de la rénovation énergétique, il est essentiel de sensibiliser le personnel pour éviter d’avoir à payer une somme colossale. Incitez et encouragez les salariés à adopter des gestes simples au quotidien comme le fait d’éteindre la lumière en sortant d’une pièce et leurs machines durant les pauses et tous les moments d’inactivité.

Invitez-les également à bien aérer l’espace de travail en laissant entrer la fraîcheur matinale. Il est aussi utile de fermer les rideaux et les stores lorsque la température extérieure commence à baisser le soir. Par ailleurs, pensez à agencer correctement les postes de travail de façon à ce que les salariés puissent bénéficier d’une bonne luminosité naturelle. Cela vous permettra de réduire les besoins en éclairage.


Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article