La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Environnement : ce que la France fait (plutôt) bien


La France bien classée par le MIT


Crédit : Pixabay

Crédit : Pixabay

Si le MIT Technology Review, c’est une bonne nouvelle : sur un classement total de 76 pays, la France se classe 4e de son classement Green Future Index. Et ce juste derrière l’Islande, le Danemark et la Norvège. Ce Green Future Index 2022 est la deuxième édition de ce classement comparatif de 76 nations et territoires sur leur capacité à développer un avenir durable et sobre en carbone.
Ce classement mesure le degré auquel leurs économies pivotent vers l’énergie propre, l’industrie, l’agriculture et la société grâce à des investissements dans les énergies renouvelables, l’innovation et la politique verte. Comment expliquer la position de la France dans ce classement ?  « Depuis 2015, la France dispose de l’une des politiques de développement de l’hydrogène et des cadres réglementaires les plus complets au monde, explique le rapport. La France investira 7 milliards d’euros d’ici 2030 pour soutenir le développement de l’hydrogène bas carbone et renouvelable. »
 


Une des meilleures agricultures au monde

La place de la France dans ce classement est somme toute logique : disposant d’un vaste parc nucléaire, l’impact de la production d’énergie sur le climat dans l’Hexagone est inférieur à celui des pays ayant recours au charbon et au gaz. Par ailleurs, la France possède l’une des meilleures agricultures au monde, dont le rendement par hectare, très performant, réduit la pression sur la biodiversité.
« Comme nous l’avons vu en 2021, il est extrêmement difficile pour les nations et les sociétés à s’engager pour des modes de vie plus verts, détaille ce rapport du MIT. C’est vrai même lorsque chaque catastrophe liée au climat sert de rappel brutal des ramifications des énergies fossiles progrès. La pandémie mondiale nous a montré que nous pouvons opérer une  transition rapide et efficace vers de nouveaux modes de vie et de travail. »

 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article