La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Et si 1% de l’épargne des Français finançait des projets solidaires ou à impact ?

Capture décran 2022 01 21 à 10.53.21 800x447 1

Partagez cet article

En ce début 2022, la plateforme de financement participatif Miimosa nous lance un défi intéressant : alors que les Français disposent de 5.000 milliards d’euros d’épargne, seuls 0,3% financent des projets solidaires. Et si l’on triplait la mise pour atteindre le 1% ? C’est encore peu, mais ce serait trois fois plus. Alors chiche !? C’est ainsi que Frédéric Vuillod, fondateur de Mediatico, conclut sa dernière chronique sur le plateau de Grégoire Favet, sur la chaîne de télévision B Smart, où il revient comme chaque mois sur les tendances d’investissement dans l’économie sociale et solidaire et dans l’économie à impact positif.

Ce mois-ci, il nous suggère par exemple deux idées de placements à impact, tous deux dans le domaine des panneaux photovoltaïques mais avec des modalités financières différentes :

  • Sur Lita.co : Ciel et Terre International prévoit de construire des centrales photovoltaïques flottantes et lève 1 million d’euros en obligations d’ici au 31 janvier
  • Sur Miimosa, un projet d’installation de panneaux solaires est aussi proposé aux investisseurs, de taille plus modeste mais sous forme de prêt rémunéré à 6,5%. Particularité intéressante à l’heure où l’inflation repart.

Frédéric Vuillod revient aussi sur la création de Impact Business Angels, un réseau de business angels français dédiés à l’amorçage des projets à impact, sous l’impulsion du Groupe SOS et de sa filiale Pulse : “Impact Business Angels” est né au mois de décembre, compte déjà 15 fondateurs prêts à financer des projets à impact social, environnemental, sociétal, territorial… tant en fonds-propres qu’en quasi-fonds propres, et pour toutes formes juridique confondues.

Enfin, avec la présidence française de l’Union européenne, il évalue les attentes et les opportunités pour la finance d’impact, pour la finance verte et pour les financeurs de l’entrepreneuriat social. Au lendemain du discours d’Emmanuel Macron à Strasbourg, trop franco-français et particulièrement chahuté par les militants de Greenpeace, Frédéric Vuillod relève notamment que “l’Europe compte près de 3 millions de structures de l’économie sociale, qui emploient 13 millions de personnes”.

L’enjeu européen est donc d’importance : Smic européen, développement et financements innovants de l’ESS, journée spéciale dédiée à l’économie sociale en Europe le 17/02 en présence du Commissaire européen Nicolas Schmit, sans oublier la taxonomie européenne en cours de construction et appelée à devenir la Bible des investisseurs à impact en Europe… Les sujets ne manquent pas et nourrissent les attentes. On attend les actes !

Enfin, Frédéric Vuillod rappelle aussi les derniers chiffres – décevants – de la finance climat : selon l’Institut for Climate Economics, les investissements ont progressé de 10% en 2020 à 45 milliards d’euros, mais il manque encore 15 milliards par an, soit un différentiel de 30%, pour atteindre les objectifs de la Stratégie nationale bas-carbone !

Partagez cet article

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article