fbpx

Euro 2021 : quand le monde du football met les droits LGBT au cœur de la compétition

https://www.novethic.fr/fileadmin/stade-Munich-Euro-2021-LGBT-Frank-Hoerman-_-augenklick_Martin-Hangen-_-dpa-Picture-Alliance-via-AFP.jpg

Publié le 23 juin 2021

La ville de Munich et l’équipe d’Allemagne souhaitent illuminer le stade de Munich aux couleurs arc-en-ciel afin de soutenir la communauté LGBT, dont les droits sont mis à mal en Hongrie. Mais l’organisateur de l’Euro 2021, l’UEFA, s’y oppose. Tandis que la polémique enfle, la ville allemande s’organise pour porter la revendication.

Ce soir à 21 heures, l’Allemagne reçoit la Hongrie dans le cadre de l’Euro 2021, le championnat d’Europe de football. Mais bien avant le match, la polémique enfle autour de cette rencontre. La fédération allemande de football voulait faire un geste pour protester contre des lois en Hongrie visant à “interdire la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs“. L’idée consistait à éclairer en arc-en-ciel, les couleurs de la communauté LGBT, le stade de Munich où se déroulera la rencontre. Mais l’UEFA, qui organise la compétition, s’y oppose, quitte à déclencher des foudres contre elle.

Sur France Inter, le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Clément Beaune a qualifié la position de l’UEFA de “décision politique“. Elle “s’est un peu pris les pieds dans le tapis parce qu’en fait sa décision de refus est aussi une décision politique“, a-t-il déclaré. De son côté, le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a estimé sur Twitter : “C’est vrai, le terrain de football n’a rien à voir avec la politique. Il s’agit de personnes, d’équité, de tolérance. C’est pourquoi l’UEFA envoie le mauvais signal“.

L’UEFA “neutre”

La position de “neutralité” de l’UEFA est d’autant plus malvenue que, à l’initiative de la Belgique, 13 pays (Pays-Bas, Luxembourg, France, Allemagne, Irlande, Espagne, Danemark, Finlande, Suède, Estonie, Lituanie et Lettonie) ont appelé la Commission européenne à agir contre la Hongrie et son président Viktor Orban. L’union de football aurait rejoint cette coalition, mais elle a préféré s’en tenir à ses statuts qui la définissent comme “une organisation politiquement et religieusement neutre“.

Malgré ce refus, la municipalité de Munich n’a pas dit son dernier mot. La ville va illuminer plusieurs bâtiments aux couleurs arc-en-ciel, a annoncé le maire. Par ailleurs, 100 000 drapeaux aux couleurs LGBT vont être distribués dans la municipalité. Enfin plusieurs grandes marques iconiques allemandes comme BMW et Siemens ont décidé de repeindre leur logo aux couleurs de cet emblème. Du côté de la France, on soutient la position allemande, c’est en particulier le joueur Antoine Griezmann qui a posté sur son compte la photo du stade munichois coloré.

Black Lives Matter, Crimée

Toute cette pression n’a pas suffit à infléchir l’UEFA, au contraire. Sur Twitter, l’UEFA a publié un message arborant les fameuses six couleurs accompagnées d’un court texte. Il indique que l’UEFA “respecte l’arc-en-ciel“, mais elle continue d’affirmer son refus d’accéder à la requête d’éclairer le stade de Munich, qu’elle considère comme une “demande politique“. “Le drapeau arc-en-ciel n’est pas un symbole politique, mais un signe de notre fort engagement en faveur d’une société plus diverse et inclusive“, assure-t-elle.

Décidément, cet Euro 2021 brasse des enjeux bien plus large que ceux du jeu de ballon rond. Dans le cadre de la lutte contre le racisme et en soutien au mouvement Black Lives Matter, plusieurs équipes, dont l’Angleterre et la Belgique, ont décidé de mettre genou à terre avant chaque match. Par ailleurs, l’Ukraine a porté lors de son premier match des maillots qui marquaient la protestation des joueurs contre l’annexion de la Crimée par la Russie.

Ludovic Dupin

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article