La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Expérience collaborateur : zoom sur les bonnes pratiques européennes

megaban e1655907983296

Comme dans beaucoup de domaines au sein du monde du travail, l’expérience collaborateur a été profondément modifiée par les successives crises sanitaires. Alors que des attentes nouvelles s’expriment, l’année 2022 promet encore de grands changements. Wittyfit propose alors d’y voir plus clair via un éclairage sur les bonnes pratiques européennes en matière d’expérience collaborateur. 

Sommaire de l’article:

Europe : les 4 champions de l’expérience collaborateur

Wittyfit et Eurecia se sont penchés sur la Qualité de Vie au Travail au niveau européen. Et du côté des meilleurs élèves en matière d’expérience collaborateur, l’on trouve 4 pays du Nord de l’Europe, avec des points forts bien différents. 

waBB4SpF46lbtCVxeXFVeT6cpfnrS7djzKHFkDx8IAIfSqb zYRWFBbDkWLtCllavoswy3pnEIHVot9IzS1RFZlQJQ6q3FxmhPIUWKtKbdnB11L1gTaz

La Finlande : au top sur la santé et la formation

Côté santé : la Finlande porte l’accent sur la lutte contre les accidents de travail : aménagement des espaces de travail, formations santé et sécurité…

Côté formation : pas moins de 12% du budget annuel du gouvernement est alloué à la formation professionnelle !

Une équation gagnante puisque plus de 8 Finlandais sur 10 se disent satisfaits de leur bien-être professionnel (contre 5 en moyenne en Europe) ! 

Le Danemark : pour un parfait équilibre vie personnelle / professionnelle

C’est le pays roi du slow management : la fin de journée se situe aux alentours de 17h pour respecter l’équilibre pro-perso. 

Et les danois ont un rapport au présentéisme constructif : être présent au travail en dehors de ses horaires n’est pas une preuve d’engagement du collaborateur, mais au contraire, un signe d’inefficacité dans son travail. 

Advertisements
inread2

L’Allemagne : un vrai sens du collectif

En Allemagne, l’on n’a pas attendu le COVID pour mettre en place de la flexibilité dans l’organisation et pour instaurer le télétravail.

L’équilibre pro/perso est considéré comme primordial pour bien travailler. Quitter son bureau en retard est d’ailleurs un signe de désorganisation, comme au Danemark.

Mais l’une des notions les plus importantes reste le « Wir-Gefühl » : les Allemands font partie d’un collectif, et se sentent donc plus impliqués au sein de leur organisation.

Les Pays-Bas : l’importance du temps pour soi

Ici, la semaine de 30h est la norme et l’on encourage fortement les projets de développement personnel et le volontariat. Le télétravail est largement adopté, depuis quelques années (mise en place depuis 2010 chez eux, dont 3 employés sur 10 en bénéficiaient déjà), comme en Allemagne. 

Et l’on note une rémunération au-dessus de la moyenne européenne et de nombreux avantages salariaux et sociaux.

Les chiffres français de l’expérience collaborateur

En se basant sur une étude Gallup, Wittyfit souligne que le défi RH 2022 en France est celui de l’investissement au travail et de l’engagement collaborateur. Pour justifier cela, quelques chiffres très parlants : 

  • Seuls 6% des salariés français se sentent engagés dans leur entreprise. 
  • 1 salarié sur deux se considère comme désengagé. 
  • On assiste en France à 5% de démissions supplémentaires entre 2019 et 2021.
  • 94 milliards d’euros, c’est le coût annuel estimé du désengagement en France.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article