fbpx

Fairphone, Commown, Telecoop… le monde de la téléphonie responsable crée un collectif

https://www.novethic.fr/fileadmin/fairtec.JPG

Publié le 03 juillet 2021

ENVIRONNEMENT

FairTec. Voici le nom du collectif formé par des entreprises européennes du numérique et de la téléphonie responsable. Du fabricant du smartphone éthique Fairphone en passant par le service de location Commown jusqu’au système d’exploitation /e/OS, cette nouvelle coalition propose une offre responsable complète de la fabrication à l’utilisation.

Louer un smartphone éthique en choisissant une carte SIM plus responsable et un système d’exploitation qui respecte les données personnelles ? Pour l’utilisateur, cette offre était inexistante jusqu’à aujourd’hui. Mais les entreprises européennes du numérique et de la téléphonie responsable viennent d’y remédier en créant un nouveau collectif baptisé FairTec. Ses membres vont proposer une offre complète de smartphones éthiques avec des solutions intégrées durables. Quasiment tous les acteurs de la chaine des smartphones responsables sont ainsi réunis.

On retrouve Fairphone, qui conçoit, produit et vend des smartphones entièrement réparables, avec 40 % de plastiques recyclés. À ses côtés figurent notamment Telecoop, le premier opérateur télécom coopératif français qui permet de ne payer que les données mobiles réellement consommées. Il y a aussi le système d’exploitation open-source /e/OS dont le fer de lance est le respect de la vie privée ou encore Commown, un service coopératif de location de matériel électronique. 

Risque d’une crise

“Sans un changement radical, le secteur technologique sera bientôt confronté à une crise existentielle, à l’instar de celle que traverse aujourd’hui le secteur aérien. Il est essentiel d’ouvrir une autre voie, plus durable, par la coopération au niveau européen entre des acteurs engagés”, affirme Adrien Montagut, co-fondateur de Commown. L’offre de FairTec vise un modèle économique qui favorise la longévité du matériel grâce à la réparation et à la location afin d’éviter l’utra-consommation.

Aujourd’hui, le numérique serait responsable de près de 4 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. 1,4 milliard de smartphones sont vendus chaque année et seulement 15 % sont réutilisés ou recyclés. Cette situation provoque des désastres humains. Partout dans le monde, les déchets électroniques s’accumulent, surtout dans les pays en développement, où des enfants récupèrent dans les déchets les matériaux précieux comme l’or et le cuivre et s’exposent à des substances extrêmement toxiques.

“Nous sommes fiers de participer à une initiative ayant un impact positif sur l’industrie technologique. Nous vivons une époque où nous sommes tous plus dépendants de la technologie que jamais, le secteur doit encourager des solutions et services responsables et durables afin de limiter notre impact sur la société et l’environnement”, a déclaré la PDG de Fairphone, Eva Gouwens. 

Marina Fabre, @fabre_marina

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :