fbpx

Fatigue au travail : comment retrouver votre forme  


Êtes-vous tout le temps fatigué au travail ? Vous êtes-vous déjà surpris à somnoler au boulot plus d’une fois ? Avez-vous du mal à atteindre vos objectifs journaliers ? Ces signes ne sont pas à négliger. La fatigue au travail est classée troisième au rang des problèmes de santé les plus répertoriés en Europe. De plus, aux Etats-Unis, la perte de productivité des travailleurs et les frais médicaux occasionnés par la fatigue au travail sont évalués à 136,4 milliards de dollars chaque année ! Pour pouvoir remédier aux effets de cet état, il faudrait d’abord en comprendre les causes. Voici comment venir à bout de la fatigue au travail et retrouver une meilleure forme !

Les manifestations de la fatigue au travail 

D’entrée de jeu, il est nécessaire de préciser que la fatigue dont il est question ici est chronique. Il ne s’agit pas d’une fatigue passagère qui évolue favorablement avec un verre de vitamine C, ou après une bonne sieste. Elle se manifeste notamment par une sensation de lourdeur et/ou une forte somnolence, tout au long de la journée. Quand elle est intense et prolongée, elle peut se traduire cliniquement par des céphalées, ce qui crée de l’inconfort. S’en suivent alors un manque de concentration, une perte de motivation et une baisse de la productivité. Cette fatigue subie sur le long terme peut être génératrice de problèmes de santé : dont les maladies cardiovasculaires et le syndrome d’épuisement professionnel communément appelé burn out.

Les causes

L’Organisation Internationale du Travail, dans une étude sur le stress en milieu professionnel, a répertorié plusieurs conditions de travail inadéquates qui favorisent cet état de fatigue générale. Au nombre de celles-ci, la charge de travail souvent trop élevée et le rythme harassant. De même, un environnement de travail tendu et des équipements inadaptés constituent des facteurs qui décuplent le stress ressenti. A cela s’ajoutent les horaires atypiques de travail et les heures supplémentaires parfois nécessaires pour venir à bout de l’ouvrage. Toutes ces conditions difficiles créent des comportements d’adaptation (réduction du temps de sommeil, sommeil dans des conditions peu recommandables, mauvaise alimentation, manque d’exercice physique) qui sont des causes de fatigue chronique.

L’importance d’un bon sommeil pour éviter la fatigue au travail 

La cause la plus fréquente de fatigue est le manque de sommeil. Difficile d’être au top de sa forme à l’entame de la journée, sans s’être reposé suffisamment la nuit d’avant. Cela peut s’aggraver lorsque cette insuffisance de sommeil s’étend dans la durée. Il est recommandé pour un adulte de dormir en moyenne 07 heures par jour, car il a été démontré que des nuits de moins de 06 heures augmentent de 28% le risque de diabète de type 2, une des causes majeures de fatigue.

Mais le constat est qu’avec l’hyperactivité associée à la vie professionnelle, nombreuses sont les personnes qui n’arrivent pas à avoir un sommeil suffisamment quantitatif. Le résultat ? Une dette chronique de sommeil difficile à rattraper. Cependant, avec un peu de bonne volonté, il est possible d’améliorer son temps de repos. La qualité du sommeil ne doit pas être esquintée non plus. Un sommeil de qualité passe entre autres par l’aménagement d’un cadre favorable (endroit calme, lumières éteintes, literie de qualité, éviction des repas lourds et des substances excitantes avant le sommeil, etc).

Corriger ses habitudes alimentaires

La mauvaise alimentation est une autre source de fatigue explique Hugo Blanc, l’expert diététique de Sagesse Santé. C’est un secret de polichinelle : l’alimentation joue un rôle clé dans le fonctionnement général du corps. Hélas, pendant les quelques minutes de pause, affectées au cours des longues journées de travail, difficile de faire attention à la qualité des repas. Les aliments les plus accessibles et abordables sont bien souvent trop gras, trop sucrés ou trop lourds. Juste après, s’observe alors une somnolence, liée à la digestion, et qui peut induire une sensation de fatigue. S’il est normal de somnoler après un repas, il faut tout de même éviter les aliments qui exacerbent la somnolence post-prandiale.

La fatigue peut être également être due à un régime Low Carb. Il s’agit en effet de l’un des potentiels effets secondaires de ce type de régime. Cette diète alimentaire vise principalement la perte de poids en misant sur une alimentation pauvre en glucides, pour favoriser l’utilisation de la graisse stockée dans l’organisme comme source d’énergie. Or, les glucides sont les sources d’énergie que l’organisme utilise prioritairement pour répondre à la forte sollicitation intellectuelle au travail. Cependant, s’il est pratiqué comme il faut, le régime low carb peut s’avérer bénéfique. Il permettra en effet d’éviter la consommation des mauvais glucides, justement contenus dans les pâtisseries et les fast-foods, souvent consommés au travail, au profit de ceux non transformés

Éviter la sédentarité

Il faut en outre penser à adopter un meilleur mode de vie, qui passe notamment par l’éviction de la sédentarité. Par exemple, la position assise adoptée au travail et l’utilisation des écrans, le tout sur une période prolongée, sont des sources de fatigue. S’il n’est pas véritablement possible d’éviter ces conditions habituelles de travail, l’impact peut tout de même être limité.

Par exemple, au boulot, pour éviter la sédentarité, pensez à vous lever et à marcher de temps en temps. Cela améliore la circulation sanguine et aide à rompre la sensation de lourdeur. En dehors des heures de travail, pratiquer un sport régulier est un moyen efficace de gérer la fatigue et de se remettre d’aplomb. Mais attention à ne pas trop en faire, car l’excès de sport peut être nuisible pour la condition physique générale !


Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :