fbpx

Financement de projet : l’ICO, entre mythes et réalités

Chroniques d’experts

Numérique

Le 10/05/2021

© Getty Photographies


Temps important de lecture: 6 minutes

Formes remarquables de financement dans projets innovants, ces Initial Coin Offerings (ICOs) bénéficient au sein de l’apport de manière avancées. Leur matière faible, toutefois: notre législation aux arête encore flous.

Les ICOs (pour «  Premier Coin Offering  ») consistent en un ensemble de levées de fonds pour la fabrication de entreprises ou un ensemble de projets, effectués sous cryptomonnaie, le plus souvent l’ Ethereum . Elles apparaissent tel que une forme romane et particulièrement singulière de financement, plus destinées à des travaux qu’à des entreprises dès à présent établies comme dans vrai des IPOs («  Inital Price Offering  »). Les ICOs financent des travaux innovants et précurseurs grâce à des manière avancées.

Depuis la 1ère opération, effectuée de 2013, le nombre de les financements a explosé jusqu’à atteindre ce record de 800 opérations au tout premier trimestre 2018, cela correspond à le équivalent de 4, 7 milliards d’euros raqués par les investisseurs . Cependant, il semble succinct cette tendance nécessite être revue de baisse, notamment de raison des limites juridiques qui ces entourent.

Sécurité technique

Concernant le papier, ces besognes assurent une stabilité et un degré d’information optimaux. Chaque d’abord, il est facile d’accéder aux différents de celles-ci. Ce «  white paper  » (ou «  livre blanc  », en français) invite à découvrir et définit l’opération, de la même manière que le réalisé le prospectus pour fournir une IPO. Les communautés internet telles facebook sont également considérablement utilisés pour partir, convaincre et échanger avec les investisseurs différents, sur un système proche du crowdfunding . Le code fondement de l’ICO se révèle être également souvent décliné de manière publique, permettant la vérification préalable des investisseurs. Les ICOs se fondent sur les «  chic contracts  » . Ces « pseudo-contrats » (car ils n’ont aucune consécration au sens juridique) sont définis ex ante. Ils se définissent plus précisément tel que étant un décret informatique entre 2 acteurs, basé concernant des conditions (« if » mais aussi « then »). Dès qu’elles se trouvent être remplies, le « contrat » s’exécute automatiquement, sans issue pour une des se retirer de s’en négliger. Un langage crypté est employé dans le but d’éviter tout souci de falsification. L’accessibilité de ces smart contracts est ouverte immédiat au sein de la technologie de blockchain . Ceci permet à l’investisseur de s’assurer d’une transparence dans la alliance. La défiance chez les acteurs n’est plus un souci, dans la mesure site sur lequel toute l’information se révèle être accessible par chacun et à tout moment. L’historique de chaque entreprise reste également abordable.

Néanmoins, si l’investisseur métamorphose d’avis après avoir accordé de financer ce projet, il quant à lui sera impossible au sein de revenir en fond en raison de rigidité de ces protocoles informatiques. Il se doit de donc bien réfléchir naguère de se commencer !

Un ensemble de contours mal définis

Sur la dépit de leurs avantages indéniables sur le plan technique, les ICOs souffrent de nombreux problèmes in situ. On peut tout déjà évoquer les soucis liés au manuscrit clé que constitue le white paper. Certes, il propose aux investisseurs relatives au connaître les différents de l’opération désirée tels que la nature de ce projet, le montant dans investir, le style de financement, et autres. Mais, contrairement à tous les prospectus utilisés sous couvert des IPOs, pas d’ réglementation ne définit le contenu précis dans communiquer au collectif lors d’une ICO via un white hat paper. Dans le cas un ensemble de IPOs, des prérogatives strictes définissent adéquatement les informations lequel doivent être communiquées – que les administrations de marché se trouvent être chargées de superviser avant de donner à elles feu vert. L’absence de règles à destination des ICOs donne une liberté à tout entrepreneur de donner ce qu’il désire ou non… L’investisseur est quant à quant à lui dans une ambiance incertaine, dès lors par rapport aux chiffres clés ou bien les explications au sein du projet en lui-même pas sont pas plutôt claires et précises. Or il existe continuellement une forte dissymétrie d’information entre investisseurs et entrepreneurs durant l’examen du entreprise s’agissant des projets innovants . Cette norme explique pourquoi un ensemble de investisseurs professionnels (comme les sociétés de capital-risque) effectuent un procédé de sélection très rigoureux. Les investisseurs en ICO n’ont quant à eux aucun référé juridique possible, éclairant donné que les opérations ne se trouvent être pas encore ou bien peu réglementées en fontion des pays. Par ailleurs, l’évaluation du projet c’est-à-dire la détermination de prix à raquer par chaque investisseur se fait via l’émission de «  tokens  ». Contrairement à tous les IPOs, le prix se révèle être fixé par le fondateur du projet & non par une agence d’évaluation externe ou bien après une négociation entre les fraction concernées.

Autre élément dans prendre en compte: les travaux d’ICOs sont originels d’entreprises très petites, n’ayant pas le marché établi ni d’historique de geste à fournir. Qui plus est, le processus complet est beaucoup plus immédiate ( de moyenne 1 paye ou moins, opposé à 5 mois à destination des IPOs ). De ce fait, l’investisseur réalisé face à une connectique de risque nettement plus importante uniquement pour une IPO, grace à une possibilité proposent un devoir faire devant une volatilité notamment importante. D’un différent côté, n’oublions point la mythique théorie au sein de l’efficience , laquelle indique que mieux la prise du risque est énorme plus le taux de rendement est important. Prenons l’un des principes historiques des ICOs, un projet NxT . Il est caractérisé tel que étant un a du bitcoin, sécurisant certaines de ses fonctions grâce à une concatène de blocs à vocation plus grande et la méthode de réponse à d’algorithme plus efficiente. Ce projet, poursuivi par un aide du forum BitcoinTalk le 28 septembre 2013, a autorisé de rassembler 16 800 dollars du bitcoin et dans distribuer un beaucoup de tokens. Une valeur de celui-ci pendant la politique d’ICO était touchant à 0, 0000168 dollars; il a après cela atteint 0, 213 dollars. Le réexpédition sur investissement proposent un ce projet dispose donc atteint ces 1 265 555 %. Toutefois, il convient noter que caci type de taux de rendement fait partie des cas de figure rares et que les opérations d’ICO pas sont malheureusement point aussi florissantes. Conformément à différentes sources statistiques des ICOs, uniques 25% d’entre elles-mêmes seraient en réalité profitables. Cela confirme ce risque élevé tenu par les investisseurs touchant à ce type d’opérations.

Une régulation mouvant selon les législations

Devant la prolifération des ICOs hors de toute législation & compte tenu des nous avérons être considérables mobilisées et la volatilité gros constatée de leurs taux calorifiques, les autorités se devaient de discuter. Certains pays, tel que la Chine, disposent de ainsi décidé d’interdire purement et facilement ces opérations, avec le partonyme de la protection un ensemble de investisseurs. Les Etats-Unis surveillent attentivement ces besognes consécutivement des dernières décisions de la SEC, laquelle les a portées de facto au pied de sa juridiction. Pour les autres pays, comme une Suisse, flairant la capacité de ces opérations, disposent de voulu initialement fournir un cadre plastique aux ICOs, toutefois ont quand de plus dû serrer une vis. En matière dans régulation, comme dans les opérations de crédit, les autorités doivent arbitrer entre support des investisseurs mais aussi nécessité de pas pas entraver la prolifération et le potentiel du projets innovants, fondateurs de croissance et valeur. Au niveau à echelle internationale, on observe néanmoins une tentative pour obtenir convergence vers la régulation adaptative. De ce fait, en France, l’Autorité des marchés financiers propose le visa de contrat concernant demande aux ICOs. Au niveau européen, personnes attend toutefois la législation globale.

Thématique de confiance

Alors que la prolifération des ICOs s’appuie sur la liberté engagée par le développement technique de la blockchain, à eux soutenabilité dépend aussi de la confiance véritable des investisseurs. Cette compréhension d’informations à jour de la part d’investisseurs avisés demeure un thème de premier projet. Comme pour le crédit participatif de objectif , la homogénéisation reste de 1ère importance. Celle-ci se révèle être d’autant plus indispensable quand on réfléchit le bilan un ensemble de performances des ICOs. Ainsi, une homogénéisation définissant le contenu de ce white paper est important pour donner dans l’investisseur une phototype claire et articuler sa confiance sur la ce type proposent un projets. Le écrit présenté doit inclure des règles pour obtenir présentation en mots de financement, pour obtenir perspectives, de pointes de marché, au sein de risques, etc. Ces ICOs, en basé sur les atouts indéniables de technologie blockchain, renforcent la affection de l’investisseur au moyen d’ son mode supplémetaire basé sur la décentralisation et la désintermédiation, mais parallèlement à sa sécurité pratique. C’est le abrogeai juridique, nécessaire, lequel permettra de favoriser la prolifération futur de ces besognes.

Je suis déjà abonné, nous me connecte

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :