fbpx

Fukushima : décider en situation extrême

Masao Yoshida, directeur de la centrale de Fukushima Daiichi en mars 2011

La revue Responsabilité et Environnement publie dans son numéro d’avril 2020 un article de Franck Guarnieri et de Sébastien Travadel intitulé « Fukushima : décider en situation extrême ». À travers la décision du directeur de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi d’injecter de l’eau de mer pour refroidir les combustibles des réacteurs, les auteurs montrent les limites d’une sécurité définie par le seul respect des référentiels normatifs. Les actions sans précédents accomplies par les opérateurs de la centrale durant plusieurs jours pour éviter la fusion des réacteurs rappellent que la gestion d’une crise dépend en dernier ressort de l’engagement d’êtres humains, de leur construction d’imaginaires et de leur capacité à opérer des choix, parfois porteurs de lourds enjeux.

Pour télécharger l’article gratuitement.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article