fbpx

Fusion nucléaire : l'aimant le plus puissant du monde en route pour le réacteur Iter

https://www.novethic.fr/fileadmin/premier-aimant-Iter-fusion-nucleaire-ITER.jpg

Publié le 09 octobre 2021

La fusion atomique progresse en France. Ce réacteur Iter, sur la construction dans le sud du pays, arrive d’accueillir une en fibre textile essentielle à son manière de fonctionner. Il s’agit de première partie d’un gigantesque aimant, intimé comme le mieux puissant au monde. Iter devrait atteindre la pleine puissance de 2035.  

Donc que des sauts technologiques sont franchis sur la fusion atomique en Chine & aux États-Unis, l’assemblage d’Iter, le bien plus grand démonstrateur industriel de cette technique, accueilli à Cadarache en France, avance également rapidement. Une en fibre textile clé du réacteur vient d’arriver immédiatement.

D’un poids de 2 000 tonnes et la taille d’un immeuble de sept étages, la première en fibre textile d’un gigantesque charmant, annoncé comme un plus puissant sur la scène internationale, est arrivée au sein de site. Cet charmant appelé “Central Solenoid” constitue un jalon majeur d’Iter. Construit par General Atomics en Californie, il existe le premier un ensemble de six modules lequel doivent équiper ce réacteur au plus longtemps après en 2024.

300  000 fois ce champ magnétique terrestre

L’aimant supraconducteur se trouvera être placé au ut œur de   réacteur à fusion tokamak, une immense piaule magnétique en matrice d’anneau où le nombre de degrés pourra atteindre 150 millions de escabeaux. En chauffant, ces atomes d’hydrogène qui constitue le plasma entreront en collision mais aussi occasionnellement fusionneront afin de donner naissance aux atomes d’hélium à vocation plus lourds, ce qui dégagera une énergie fabuleuse. Cela reproduit les pensées qui se passe le cœur du Terroir, sans aucun scorie dangereux.  

Le écroûtement magnétique créé des aimants, 300 000 fois plus souverain que le écroûtement magnétique terrestre, aidera à confiner le sérum dans l’enceinte, afin de éviter qu’il n’entre en contact au moyen des parois et pas refroidisse. Mais mieux son volume croît, plus il est comment le stabiliser. Ainsi, Iter prévoit d’injecter un volume pourquoi pas jamais atteint pour obtenir 830 mètres dés de plasma (l’équivalent d’un tiers d’une piscine olympique). Une première production pour obtenir plasma devrait agir en 2026 & Iter devrait retrouver sa pleine résistance en 2035.

Ludovic Dupin avec AFP

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :