fbpx

Gastronomie durable : ce soir, Barbara Pompili sera jurée de Top chef

https://www.novethic.fr/fileadmin/Top-chef-Pompili-M6-Marie-Etchegoyen.png

Publié le 07 avril 2021

ENVIRONNEMENT

Le temps d’une émission Barbara Pompili va devenir critique gastronomique. La ministre de la Transition écologique a en effet accepté de devenir jurée d’une épreuve de Top Chef. Les candidats de l’émission culinaire devront réaliser un plat “vert” portant un message sur la préservation de l’environnement. Un moyen pour la ministre de s’adresser directement au grand public et de montrer que l’écologie est “partout, y compris dans l’assiette“. 

Barbara Pompili, jurée de Top chef. La ministre de la Transition écologique n’a pas rendu son tablier à Emmanuel Macron mais elle va participer à une des épreuves de l’émission culinaire. Lors de cet épisode, diffusé ce 7 avril sur M6, les candidats vont devoir réaliser un plat “vert”. Il s’agira pour les cuisiniers et cuisinières de faire passer un message écologique à travers leur plat. La ministre devra juger l’assiette des candidats regroupés en brigade sous l’égide des chefs Philippe Etchebest, Hélène Darroze, Michel Sarran et Paul Pairet.

“L’écologie, c’est partout : dans la vie de tous les jours, y compris dans l’assiette”, a réagi dans le Parisien Barbara Pompili qui, pour l’occasion, a accepté d’ouvrir les portes du ministère. L’épreuve se déroulera ainsi dans les jardins, “un cadre magnifique”, explique-t-elle. La ministre sera accompagnée du chef triplement étoilé Maura Calagreco qui jugera également les plats des candidats. Ce dernier a d’ailleurs reçu l’année dernière l’étoile verte du guide Michelin. Le célèbre guide rouge en a effet créé pour la première fois en 2020 une distinction pour la gastronomie durable : la feuille verte, calqué sur les traditionnelles étoiles.

Un tournant dans Top chef 

“C’est lui le spécialiste”, a précisé Barbara Pompili. “Il a fait un plat qui s’appelle Marée noire et connaît très bien le sujet. Moi, je représente le Français de tous les jours, je suis la jurée grand public”, ajoute-t-elle à nos confrères. Selon le JDD, la ministre a profité de l’émission pour évoquer les problématiques du gaspillage alimentaire et le sujet des circuits courts. Cela fait quelques saisons déjà que Top chef prend le virage d’une alimentation plus durable avec des produits locaux et de saison.

L’année dernière, c’est Yann Arthus-Bertrand qui avait proposé aux candidats de réaliser un plat entièrement cuisiné avec des produits habituellement jetés à la poubelle comme les épluchures. “30 à 50 % des gaz à effet de serre sont dus à l’alimentation. Nous devons repenser notre manière de cuisiner et de consommer”, avait-il dit. La même année le gagnant de Top chef, David Gallienne, avait d’ailleurs marqué les esprits en proposant un plat dénonçant la déforestation et le braconnage dans l’épreuve du “Show culinaire”.

Marina Fabre, @fabre_marina

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article