La COBEL Academy propose des Webinaire & Master Class

Gaz et électricité : les fournisseurs qui protègent plus ou moins les consommateurs


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Rien de mathématique dans les hausses de prix de l’énergie. On le voit bien les savants calculs qui finissent par avoir des répercussions bien concrètes sur notre facture nous dépassent. C’est pour cette raison que le classement publié par Le Figaro sur les hausses de prix pratiquées cette dernière année par les fournisseurs est éclairante. Mega Énergie, Wekiwi, Total, ENI, Happ-e, Vattenfall… Les nouveaux venus dans le marché de l’électricité et du gaz avaient tout pour séduire il y a encore quelques mois, avec des tarifs bien plus bas que le duo EDF-Engie. Depuis l’ouverture à la concurrence en 2007, environ 25% des Français s’étaient laissés convaincre par l’un de ces nouveaux acteurs, abandonnant de fait les tarifs réglementés. Le retour sur terre est brutal : les tensions inflationnistes ont fait flamber le coût de l’énergie. La guerre en Ukraine n’a rien arrangé. Et certains répercutent les hausses de manière assez brutale. Nous avons cherché à savoir quels sont les fournisseurs qui protègent le moins bien leurs clients dans ce contexte de tension. Nous avons donc compilé des données inédites fournies par notre partenaire Watissime *, comparateur de tarifs en ligne et courtier en énergie » commence le quotidien.
 
Et les différences selon les fournisseurs sont très importantes. « Pour trois différents foyers-type, nous avons mesuré l’évolution de la facture mensuelle, entre le mois de mai 2021 et le mois d’avril 2022. Les hausses vont de 23% à plus de 94% selon les cas. Nous présentons à chaque fois une facture-type pour des offres gaz-électricité groupées, avec le duo EDF-Engie et six des principaux fournisseurs alternatifs. Le portrait n’est pas flatteur pour les fournisseurs alternatifs. «Ils se fournissent sur les marchés et donc sont tributaires de ces prix-là,indique Caroline Greard, chef de projet énergie chez Watissime. Certains subissent la flambée des prix plus que d’autres, selon le moment où ils ont acheté». En clair, quand ils ont anticipé leurs achats, ils maîtrisent un peu mieux leurs tarifs. La société Mega Énergie, avec son prix indexé sur le prix du marché de gros du mois précédent, apparait comme celle qui est qui est aussi la plus chère » poursuit le journal. Tandis que concernant le gaz, ceux qui n’ont pas souscrit à une offre avec tarif réglementé, l’incertitude est totale avec la suppression de ce dernier cet été et les doutes sur l’approvisionnement.
 
Lire en intégralité l’article du « Figaro »

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article