La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Green_e : la start-up française qui imagine des accessoires tech écologiques

Qui n’a jamais pesté contre le câble de recharge de son smartphone qui casse trop vite ? Fils sectionnés, connecteur de piètre qualité… les raisons sont nombreuses. Alors quand une start-up française entreprend de trouver une solution à la fois plus écologique et plus résistante à ce problème récurrent, on ne peut qu’applaudir. La société Green-e (e pour écologique), née en 2015, s’est en effet spécialisée dans la fabrication d’accessoires tech éco-conçus, recyclables et… garantis 10 ans.

Le fondateur de la marque, Guillaume Bensi, a eu l’idée de ce projet au moment de la COP21. Face aux chiffres – déjà inquiétants – de l’urgence climatique, il a voulu agir à son niveau. Vendeur d’accessoires tech, il décide d’agir à son niveau et de trouver des solutions, même en faisant fabriquer en Chine, faute de mieux. “En 2015, quand j’ai voulu dresser le bilan de l’empreinte carbone des chargeurs que je vendais, j’ai vite compris que c’était énorme et que rien n’était recyclé du fait de la construction des produits, explique à WE DEMAIN Guillaume Bensi. J’ai décidé que ça allait changer.” Green_e était né.

Prendre en compte toute la vie du produit pour en limiter l’impact

Avec une équipe de R&D en France et une usine en Chine qui accepte de se plier à l’exercice de l’empreinte carbone réduite, Green_e voit le jour. Le projet est transversal : conception, produits utilisés, durabilité, recyclage… chaque étape de la vie d’un câble ou d’un chargeur a été scrutée pour créer des accessoires plus éco-responsables pour les smartphones. Ne pas utiliser de la colle pour sceller un boîtier, ne pas apposer d’encre polluante, réduire le nombre de vis pour permettre le démontage et le recyclage des pièces, réfléchir à un éco-emballage… tout y passe.

Des accessoires un peu plus chers mais garantis 10 ans

“Nous avons eu la chance d’intéresser très tôt Orange qui a accepté de nous vendre dans ses boutiques”, explique Guillaume Bensi. Une chance car les premiers accessoires Green-e étaient forcément plus chers que les produits basiques. “A la fabrication, notre câble est deux fois plus cher qu’un câble classique”, reconnaît Guillaume Bensi. Mais il faut aussi prendre en compte la durabilité et la recyclabilité. “Nous proposons des accessoires extrêmement résistants et c’est pourquoi il s’accompagnent d’une garantie de 10 ans. D’ailleurs, nous avons très peu de retours pour des défauts de qualité”, note le PDG de Green_e.

Aujourd’hui, à la vente, les produits Green_e sont dans une fourchette de prix tout à fait correcte. Un chargeur de 65W (qui peut donc aussi convenir pour un ordinateur) est vendu moins de 40 euros. Un câble Lightning / USB-A est proposé à 19,99 euros par Green_e quand il est vendu 25 euros chez Apple. Et ce dernier ne possède pas de garantie de 10 ans. Certes, on trouvera des câbles de marques méconnues pour une dizaine d’euros sur Amazon mais, là encore, la durabilité risque d’être très aléatoire… Preuve de la qualité de la marque, de grandes enseignes lui font aujourd’hui confiance. Carrefour, Leclerc, Intermarché, Auchan, Boulanger, Darty, Monoprix, Amazon, Galeries Lafayette, CDiscount, Orange ou Lyreco (spécialiste des fournitures de bureau) référencent les produits de la marque.

Durabilité des accessoires et économie circulaire

A l’heure actuelle, les accessoires sont composés à 30% de matériaux recyclés. “Nous pourrions faire comme certains, annoncer 100% de produits recyclés mais les produits se cassent alors plus vite. Nous préférons miser sur la durabilité”, souligne Guillaume Bensi. D’ailleurs, Green_e collecte les chargeurs et câbles usagés qui dorment dans les tiroirs des Français. A l’achat d’un nouveau produit, chaque consommateur reçoit une enveloppe pré-affranchie pour renvoyer des accessoires cassés ou inutilisés. La start-up a ainsi récupéré quelque 25.000 mètres de câbles en 2021 (le double de 2020). Objectif : zéro déchet.

Chaque produit est pensé pour être aisément recyclable. Photo : Green_e.
Chaque produit est pensé pour être aisément recyclable. Photo : Green_e.

Peu à peu, Green_e diversifie sa gamme. Aux câbles et chargeurs, s’ajoutent une souris et, courant 2022, un clavier. A chaque fois, le design est pensé pour le recyclage et réduire au maximum l’empreinte carbone de l’ensemble du processus. Une vraie réflexion en termes d’économie circulaire a été mise en place. Mieux, la consommation électrique est aussi prise en compte.

“Nos chargeurs sont de niveau 6, c’est-à-dire que lorsqu’ils restent branchés sur secteur, leur consommation électrique n’est que de 0,001 watts. Contre 0,66 watt pour les câbles de niveau 5 qui forment la grande majorité des produits proposés par les marques”, affirme Guillaume Bensi. Il se refuse aussi à proposer des chargeurs par induction. Avec ce système, il y a une déperdition de 60 % de la consommation électrique. Seul le système d’Apple fait mieux avec son système MagSafe mais nous n’avons pas la possibilité de l’utiliser donc, pour l’heure, nous ne proposons qu’une recharge par câble”, indique le PDG de Green_e.

Prochaine étape : une fabrication française

“Quand nous nous sommes lancés, nous n’avons trouvé aucune entreprise capable de fabriquer local. Que ce soit en France ou même dans le reste de l’Europe. Mais nous avons quand même pour ambition de parvenir un jour à créer et vendre des câbles made in France”, précise le PDG de Green_e. A l’heure actuelle, la fabrication se fait encore en Chine, mais Green_e tient néanmoins à compenser l’impact du transport en plantant des arbres en France. Prochaine étape : réussir à fabriquer des câbles en France, dans le Loiret.

Conçus en amidon de maïs et fécule de blé, l'emballage peut servir de colis pour envoyer ses câbles au recyclage. Photo : Green_e.
Conçus en amidon de maïs et fécule de blé, l’emballage peut servir de colis pour envoyer ses câbles au recyclage. Photo : Green_e.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article