fbpx

Huile de palme : les opposants à la raffinerie Total de La Mède obtiennent une victoire partielle

https://www.novethic.fr/fileadmin/total-la-mede.jpg

Publié le 01 avril 2021

Trois ans postérieurement au recours déposé à travers des associations écologistes face à l’autorisation d’exploitation donnée à la bioraffinerie de la Mède, ces ONG ont partiellement obtenu gain concernant le cause devant ce tribunal administratif. Le 1er avril, Complet a été sommé au sein de revoir son expertise d’impact pour intégrer l’impact sur le climat lié à l’importation d’huile de palme et la déforestation. Toutefois, les associations n’ont pas obtenu l’annulation complète de l’autorisation d’exploitation.

C’est acté : six associations écologistes, dont Greenpeace, disposent de remporté jeudi une véritable avancée partielle devant une justice contre un groupe Total, de le contraignant dans revoir son expertise d’impact de l’utilisation d’huile de palme importée d’Asie au sein de la raffinerie de La Mède , près de Gardanne. Les associations dénonçaient le recours dans de l’huile au sein de palme importée touchant à Malaisie et d’Indonésie, qui alimente une déforestation.  

Sur le substance de la demande, cette juridiction administrative peut donné neuf paye au préfet un ensemble de Bouches-du-Rhône pour inches faire attaquer l’étude d’impact ” par Complet. Le tribunal détient en effet estimé jeudi que l’autorisation d’exploiter était ” entachée d’une insuffisance de l’étude d’impact du projet “, mais inches uniquement ” concernant inches ses conséquences sur le climat, du fait de l’utilisation pour obtenir quantités très substantielles d’huile de palme et de ses origines “. Ce dernier souligne que inches le référé à cette terme première est notamment nocif pour l’environnement “.   La compagnie a concernant elle fait valoir que les huiles conquises ” satisfont aux critères dans durabilité fixés via l’Union européenne ” 

La bioraffinerie de La Mède a la faculté de poursuivre son site

Les demandeurs n’ont cependant pas obtenu l’annulation complète proposent un l’autorisation d’exploitation reçue par la compagnie pétrolière française en 2018. Dans un communiqué, un groupe Total peut pris acte du ce jugement, constatant qu’il ” permet à la bioraffinerie de La Mède dans poursuivre son domaine “.

Cependant, ce tribunal administratif peut partiellement annulé l’autorisation d’exploitation. Il séquestre exigé que acclimatées fixe une segment ” assez précise inches aux quantités d’huile de palme utilisables à La Mède. Quand Total s’est joué à limiter dans 300 000 centaines par an ton recours à la matière première, inches l’arrêté contredit permet potentiellement l’usage de 450. 000 tonnes d’huile proposent un palme par période “, réprimande la juridiction phocéenne.

Contactée par l’AFP, Greenpeace s’est déclarée inches plutôt comblé ” concernant le cette décision, quand bien même, selon elle, ces irrégularités constatées inches auraient pu justifier une contradiction complète de l’arrêté préfectoral inches. Cependant, pour Laura Monnier,   inches cette besoin d’une révision dans l’étude d’impact, lequel prenne en réunit l’impact sur le climat et pas seulement concernant le site de La Mède, c’est quand aussi une petite avancée “.

Cette rédaction avec AFP

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article