fbpx

Il y a 35 ans. Tchernobyl, l’accident le plus grave de l’histoire du nucléaire

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2021/04/Tchernobyl-Réacteur4-recouvert-sarcophage-acier-et-béton-début-travaux-2016-Crédit-Eamonn-Butler-Flick-Cc-1.jpg

Le réacteur n° 4

Un essai technique est prévu sur le réacteur n° 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine (qui fait alors partie de l’URSS). Mis en service en 1983, c’est le réacteur le plus récent de la centrale qui en compte quatre.

Le 25 avril 1986 matin, les opérateurs commencent à réduire sa puissance pour que l’essai puisse être réalisé dans les conditions optimale de sécurité. Mais, à la demande du centre de distribution électrique, ils sont contraints de maintenir le réacteur à mi-puissance jusqu’à 23 h. La réduction de puissance reprend ensuite cependant, l’état du réacteur n’est plus approprié à la réalisation de l’essai. Les opérateurs décident malgré tout de le réaliser. Ils le démarrent à 1h23’04” le 26 avril.

L’explosion

L’IRSN (l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) explique le processus qui mène à l’accident : « Les vannes d’alimentation en vapeur de la turbine sont fermées. La température monte dans le cœur provoquant une augmentation de la réactivité. Le réacteur se met à diverger de manière incontrôlable ».

Devant la gravité de la situation, l’arrêt d’urgence est déclenché. Mais la divergence est devenue trop rapide et, à 1h23’44”, « le pic de puissance est atteint, dépassant de plus de 100 fois la puissance nominale du réacteur ». C’est l’explosion.

En effet, dans le cœur, les tubes…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :