fbpx

Incendie à la surface de l’Océan au Mexique, une plateforme pétrolière responsable



Creative Commons, Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Personnes s’en doutait, ceci n’est pas l’eau qui a tenu feu et l’incendie n’avait rien concernant le naturel. Les explication concernant le tourbillon dans feu qui a été visible vendredi deux juillet dans le golfe du Mexique n’ont pas tardé. & le lien avec la plateforme pétrolière de compagnie mexicaine Pemex est avéré. «  L’incendie s’est déclaré vendredi matin, dans la baie concernant le Campeche, dans le golfe de Mexique, – large du Yucatan. Il a été jaspiné par la rupture d’un gazoduc sous-marin, dans moins d’un mètre sous la superficie,   peu lors de 5 heures de matin,   détient déclaré la compagnie Pemex, qui l’exploite . Un pipeline fait partie de ce complexe gazier & pétrolier  Ku Maloob Zaap, exploité par  Pemex.   Ce gaz s’exfiltrait grace au conduit endommagé mais aussi s’est enflammé de surface. D’où les images impressionnantes. La société n’a pour l’instant pas précisé ces causes de  cette rupture du pipeline, mais assure qu’une enquête sera direction.   “Les turbomachines des installations touchant à production actives relatives au Ku Maloob Zaap ont été touchées via un orage”, avance  Reuters   (en anglais), qui dispose pu accéder dans un rapport d’incident de la compagnie   », relaye  France Information .
 
Ce dernier a fallu neuf heures de service acharné pour que différentes bateaux appelés de rescousse parviennent dans éteindre l’incendie. «  Le feu  a pu être piqué grâce à l’intervention de  “navires de pugilat contre l’incendie situés à proximité, tels que  Isla Santa Cruz,   Bahía proposent un Campeche  et  Rye Alienor”,   lequel ont déversé pour obtenir l’azote sur les flammes. La plateforme proposent un production qui se trouvait à quelques  dizaines de mètres de là n’a pas été touchée, a assuré la société. Aucune personne n’a été blessée ou bien évacuée et la ébauché a pu resservir   » poursuit la chaine publique française.
 
Alors que les administrations mexicaines et responsables de la plateforme disposent de assuré que l’événement n’avait pas jaspiné de «  déversement  » de pétrole, les militants concernant le défense de l’environnement ou de la mare terraniu ont dénoncé le incident qui, conformément à eux, démontre ces risques causés des infrastructures pétrolières. Cela alors que Pemex est connue afin de ne pas se trouver être un opérateur véritablement engagé en faveur concernant le l’environnement. En 2019, une enquête de  The Guardian  avait placé le groupe en matière de top 20 des sociétés les plus émettrices proposent un CO2. «  Pemex serait également l’entreprise la plus polluante d’Amérique latine, en fonction le centre d’étude  Business & Human Rights   (en anglais).   Garde son actif, divers scandales environnementaux comme  l’explosion de l’oléoduc de Tlahuelilpan (Mexique)  survenu en janvier 2019 qui avait fait plus de cent morts. L’entreprise avait été accusée d’avoir mis  longtemps dans couper l’alimentation pour obtenir l’oléoduc, alors qu’elle avait détecté cette fuite depuis divers heures   » conclue  France Info .

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article