La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Intelligence artificielle. Big brother ne sera pas européen

Intelligence artificielle LEurope propose une nouvelle reglementation Credit bluedesign AdobeStock

« iBorderCtrl », un projet européen d’intelligence artificielle controversé

Nombreux sont les contempteurs du système chinois qui note les citoyens sur internet en fonction de leur comportement dans les lieux publics ou privés, de leurs transactions financières… La sanction d’une mauvaise note serait une interdiction de se déplacer ou aurait des répercussions sur des demandes de prêt, de promotion…

Des mauvaises langues soutiennent que l’Europe n’hésiterait pas à recourir à des systèmes d’intelligence artificielle (IA) tout aussi peu démocratiques que ceux utilisés en Chine.

Elles prennent pour exemple le projet « iBorderCtrl ». Débuté en 2016, il a pour vocation d’accélérer les contrôles aux frontières extérieures de l’Union européenne avec un détecteur de mensonge capable, via un système d’apprentissage automatique, de discerner 38 « micromouvements » attestant ou non de la véracité du discours du voyageur. Selon les détracteurs du projet, il existerait beaucoup de faux positifs et le système ne serait pas fiable. Ce projet est financé sur fonds européens au travers du programme Horizon 2000.

Il est difficile de savoir comment fonctionne le système « iBorderCtrl ». L’agence en charge du projet, interrogée à ce sujet, s’est retranchée derrière le secret des affaires pour ne rien communiquer du dossier, expliquant qu’il ne s’agirait que d’un projet de recherches.

Finalement, un eurodéputé allemand hostile au projet, Patrick Breyer, membre du Parti pirate (mouvement qui défend les libertés…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :