La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Intérim ou Portage salarial : Quel contrat choisir pour une entreprise ? Pour un salarié ?

megaban e1655907983296

Au sein de la famille des contrats temporaires, nous avons tendance à penser que ces derniers se ressemblent tous et ouvrent tous aux mêmes droits et devoirs. Parmi ces différents contrats, nous pouvons notamment citer le contrat de travail en intérim ainsi que celui en portage salarial.

Le portage salarial et l’intérim sont-ils semblables ? Est-il préférable pour un salarié d’opter pour le portage salarial ou pour l’intérim ? Et pour une entreprise, y a-t-il un intérêt au portage salarial ou l’intérim est-il plus avantageux ?

Afin de vous éclairer sur ces deux dispositifs, nous avons pris le temps d’étudier et de comparer chacun de ces contrats.

Sommaire de l’article:

Contrat en intérim et Portage salarial : Existe-t-il des similitudes ? Y a-t-il des différences ?

Au cours de cette première partie de notre article, nous chercherons à vous éclairer sur les quelques similitudes, mais aussi et surtout sur les différences qui existent entre un contrat de mission en intérim et un contrat de mission en portage salarial.

Pour finir, dans la seconde partie de notre article, par vous présenter les différents avantages et inconvénients de chacun de ces contrats pour les diverses parties régissant la relation contractuelle.

Intérim et portage salarial, peut-on réellement parler de similitude ?

De prime abord, salariés comme professionnels ont tendance à s’imaginer que le portage salarial et l’intérim sont deux types de contrat de travail similaires ou presque, puisqu’ils sont tous deux régis dans le cadre d’une relation tripartite et pour une durée déterminée à plus ou moins long terme.

Or, il s’agit là des seules similitudes entre ces deux modes de travail, car bien que dans un cas comme dans l’autre, les salariés intervenants ne seront pas des employés de l’entreprise utilisatrice, leurs statuts, leurs rémunérations et leurs modes d’organisation seront, eux, totalement différents.

Intérim et portage salarial, quelles sont les différences ?

La première distinction à réaliser entre le contrat d’intérim et le portage salarial tient aux possibilités de recours offertes par ces deux contrats. La finalité même d’une mission d’intérim est de répondre à un besoin ponctuel, précis et dans la majorité des cas demandant des compétences techniques bien particulières.

Ainsi, le recours à un intérimaire peut se faire en fonction de trois motifs, soit le replacement d’un salarié absent, soit pour un accroissement temporaire d’activité ou encore pour répondre à une activité saisonnière.

En revanche, le recours au portage salarial ne permet pas le remplacement d’un salarié absent. De ce fait, les entreprises ne pourront faire appel à du personnel en portage salarial que pour l’exécution de tâches ponctuelles ne relevant pas d’une activité habituelle et/ou demandant une expertise et une technicité spécifique non disponible en interne.

La deuxième distinction importante entre intérim et portage salarial vient du statut et de la place du salarié au sein de l’entreprise utilisatrice. Si dans un cas comme dans l’autre, les salariés ne seront pas inclus dans les effectifs de l’entreprise, le salarié en intérim et le consultant en portage n’auront pas les mêmes accès aux avantages proposés par l’entreprise.

En effet, dans le cas de l’intérim l’entreprise devra s’assurer d’offrir les mêmes avantages aux salariés intérimaires qu’à ses salariés propres tels que les titres-restaurants ou chèque vacances. En revanche, un consultant en portage salarial n’aura pas le bénéfice de ces avantages sociaux.

Il ne s’agit pas là de la seule différence en ce qui concerne la rémunération du salarié intérimaire et du consultant en portage, car ce dernier est libre de fixer le taux horaire journalier qui lui convient alors qu’un salarié intérimaire sera tenu par la grille tarifaire en vigueur au sein de l’entreprise utilisatrice.

L’une des dernières différences entre portage salarial et intérim tient dans l’autonomie du salarié. En intérim, bien que le salarié intérimaire soit employé par l’agence de travail temporaire, un lien hiérarchique se crée entre le salarié intérimaire et l’entreprise utilisatrice puisque ces derniers doivent se conformer à des directives et des horaires définis par l’entreprise utilisatrice. Alors qu’un consultant en portage salarial travaille en complète autonomie. C’est-à-dire qu’il est libre de s’organiser comme il l’étend dans l’exécution de sa mission.

À lire également :

Intérim Vs Portage salarial : Avantages et inconvénients pour l’employeur ?

Comme nous venons de le voir, intérim et portage salarial sont deux modes de travail qui sont bien distincts l’un de l’autre et qui ne peuvent se substituer l’un à l’autre qu’en de rares cas. Car si une mission éligible à l’intérim ne sera pas nécessairement éligible dans l’état au portage salarial. Il est envisageable pour un employeur de recourir à l’intérim plutôt qu’au portage salarial.

Toutefois, cette substitution du portage salarial vers l’intérim est-elle intéressante pour l’employeur ? Et pour le salarié, quel statut est-il le plus avantageux ? Au cours de cette seconde partie de notre article nous tenterons de répondre à ces deux questions.

Quels sont les avantages de l’intérim pour l’employeur ?

La relation tripartite et le fait que l’entreprise utilisatrice ne soit pas l’employeur du salarié font partie des avantages les plus plébiscités et cités. Et s’il est vrai que cela représente un avantage certain, il ne peut être déterminant dans le choix entre le portage salarial et l’intérim, puisque cela s’appliquera aux deux modes d’organisation.

Toutefois, l’intérim conserve certains avantages non négligeables pour les entreprises utilisatrices et notamment :

  • L’ensemble de la partie recrutement et administratif qui est entièrement géré par l’entreprise de travail temporaire.
  • L’accès à un vivier de candidat plus diversifié.
  • La conservation d’un lien de subordination et hiérarchique avec le salarié intérimaire, aussi bien auprès de l’entreprise de travail temporaire qu’envers l’entreprise utilisatrice.
  • La possibilité d’interrompre et/ou de rompre le contrat de travail de façon anticipée et sans risques juridiques.

Quels sont les inconvénients de l’intérim pour l’employeur ?

Lorsque l’on met en comparaison l’intérim et le portage salarial, le principal inconvénient de l’intérim s’efface pour tout ou partie. Puisqu’en effet si recruter un salarié en intérim à un coût financier bien plus élevé qu’une embauche en propre, du fait de la rémunération de l’agence de travail temporaire, cela est également vrai pour le recours au portage salarial.

Car bien que les frais de gestion soient supportés par le salarié porté, la négociation tarifaire menée entre l’entreprise cliente et le consultant peut, elle aussi, rapidement faire grimper la facture de la prestation.

Malgré tout, nous pouvons mettre en lumière un inconvénient potentiel du recours à l’intérim lorsque l’entreprise utilisatrice est à la recherche de profils hautement qualifiés tels que des chefs de projet, des juristes, des dirigeants, etc.

Il s’agit d’une indisponibilité presque complète de ces profils en intérim. En effet, les missions d’intérim seront plutôt à réserver pour des profils techniques et/ou manuels et non pour des profils intellectuels, de conseils et de management.

Advertisements
inread eurecia

Quels sont les avantages du portage salarial pour l’employeur ?

Le principal avantage du portage salarial pour une entreprise sera la richesse et la compétence des profils mis à disposition. En effet, recourir au portage salarial est avant tout le moyen pour une entreprise de se doter rapidement des compétences et connaissances nécessaires, mais manquantes en interne, afin de répondre à un projet ou même afin de poursuivre son expansion.

Le portage salarial est donc idéal pour répondre à un besoin ponctuel et immédiat, mais aussi une façon de combler un besoin permanent dans l’attente d’une prise de fonctions ou d’une montée en compétences en interne.

Quels sont les inconvénients du portage salarial pour l’employeur ?

Le portage salarial, tout comme l’intérim, présente peu d’inconvénients pour les entreprises qui y ont recours. Toutefois, nous pouvons tout de même noter deux principaux points qui peuvent être présentés comme des inconvénients, et dont le degré différera selon la situation.

Tout d’abord, nous avons le fait qu’il n’existe aucun lien hiérarchique et de subordination entre le salarié porté et l’entreprise utilisatrice, comme avec l’agence de portage. Le salarié porté est en complète autonomie dans la gestion de son temps et de sa mission. De ce fait, contrôler le bon déroulé de la mission est parfois compliqué pour les entreprises, notamment lorsque la prestation est axée sur le conseil.

Pour finir, en fonction des compétences demandées et/ou de la rareté du profil recherché, le salarié porté peut se retrouver en position de force lors de la négociation de son taux horaire journalier. Dans ce cas de figure, l’entreprise n’aura d’autre choix que d’accepter les conditions et tarifs présentés par le salarié en portage.

Intérim Vs Portage salarial : Avantages et inconvénients pour le salarié ?

avantages-inconveinients-portage-salariale-intérim-salarié-collaborateur-choix

Si le choix entre intérim et portage salarial, du côté de l’employeur, sera plus déterminant en fonction des besoins et des attentes de l’entreprise plus qu’un départage entre les avantages et les inconvénients de l’une ou l’autre des solutions en est-il de même du côté des salariés ?

Quels sont les avantages de l’intérim pour le salarié ?

Très souvent mal considéré, ou même sous considéré, l’intérim présente néanmoins certains avantages pour les travailleurs et plus particulièrement encore pour les profils techniques, manuels et/ou ayant peu d’expérience professionnelle.

En effet, du fait de sa souplesse, les entreprises auront moins de réticence à intégrer des salariés intérimaires, expérimentés ou non, au sein de leurs équipes. De même, il n’est pas rare qu’une agence de travail temporaire s’assure de faire travailler régulièrement ses meilleurs éléments, et ce sur les missions les plus rémunératrices et les plus valorisantes. Limitant ainsi les périodes d’inactivité et de chômage.

L’intérim peut également être une excellente passerelle vers un emploi en CDI, soit au sein d’une entreprise utilisatrice qui aura occupé un poste chez elle ou soit via la signature d’un CDII (Contrat à Durée Indéterminée Intérimaire).

L’un des derniers avantages de l’intérim par rapport au portage salarial est l’intégration au sein de l’entreprise utilisatrice. Dans ce cas de figure, le salarié, bien qu’il ne fasse pas partie des effectifs de l’entreprise utilisatrice, aura accès aux avantages sociaux et évènements du personnel, comme les titres-restaurants, les chèques vacances, etc.

Quels sont les inconvénients de l’intérim pour le salarié ?

En dehors de missions longues, voire même très longues pouvant aller jusqu’à 18 mois, le principal inconvénient de l’intérim pour un salarié est la flexibilité et l’incertitude qu’il engendre. Certaines missions pouvant être de quelques jours ou quelques semaines, le salarié intérimaire aura des difficultés à planifier une vie familiale stable (période de vacances, garde des enfants, …) puisqu’il ne saura jamais à quelle période il travaillera.

De même, à l’exception des CDII, l’intérim représente un statut précaire pour le salarié qui ne sera jamais assuré de travailler. En plus de ce sentiment d’insécurité, cela peut être un véritable frein pour l’octroi d’un prêt, empêchant ainsi le salarié intérimaire de devenir propriétaire de son domicile.

L’un des derniers inconvénients de l’intérim en comparaison avec le portage salarial et qu’il offre très peu d’autonomie et de latitude au salarié intérimaire. Dans la grande majorité des cas, le salarié intérimaire n’aura pas le choix de ses missions, de sa rémunération ni de son organisation de travail.

Quels sont les avantages du portage salarial pour le salarié ?

Encore méconnu du grand public, le portage salarial est un statut qui offre une grande liberté aux salariés. En effet, le portage salarial s’apparente grandement au travail en indépendant, mais avec les sécurités et la simplicité du salariat en ce qui concerne les déclarations de charges et cotisations sociales.

En portage salarial, le salarié n’aura pas à se soucier du paiement de ses charges ou de la collecte de ses factures puisque tout sera réalisé par la société de portage. Ainsi, il pourra se concentrer pleinement sur l’exécution de sa mission.

En portage, la recherche des missions incombe au salarié qui est libre de fixer ses conditions et de les accepter ou non. De même, il sera en totale autonomie dans l’organisation de son temps et de son travail, aucun lien de subordination ne se crée entre lui et l’entreprise utilisatrice. Il faut également souligner que dans la majorité des cas, la rémunération du salarié sera bien plus avantageuse en portage salarial qu’en intérim.

Pour finir, le salarié bénéficie du statut protecteur du salariat en ce qui concerne la retraite, la maladie ainsi que les démarches administratives.

À lire également :

Quels sont les inconvénients du portage salarial pour le salarié ?

Le principal inconvénient du portage salarial vient du fait que le salarié doit chercher par lui-même ses missions. En effet, au contraire d’une agence de travail temporaire, une agence de portage salarial n’a pas pour vocation de présenter des missions à ses salariés, mais de les soulager des contraintes administratives et juridiques du statut d’indépendant.

Ainsi, le salarié porté, en plus de ses compétences et expertises professionnelles, se doit d’être un bon commercial et d’être en capacité de se vendre, lui et ses tarifs.

Autre inconvénient à prendre en considération au moment du choix de ce statut, la nature de son métier. Avant de se lancer dans cette voie, le salarié porté devra s’assurer qu’il y a un réel besoin dans ce domaine et qu’il ne sera pas en concurrence avec des salariés classiques dont le recours sera bien moins coûteux pour l’entreprise utilisatrice.

En résumé.

Ainsi, pour un salarié tout comme pour les employeurs, le choix du portage salarial ou de l’intérim se fera principalement en fonction de la nature du métier, de la mission et de l’expérience. Par exemple pour un salarié dont le métier sera principalement technique, le portage salarial ne sera pas la solution à privilégier. De même cela ne sera pas le cas pour un consultant RH ayant très peu ou pas d’expérience dans le métier et qui ne sera pas en mesure de vendre son savoir-faire en portage.

En revanche, pour des métiers de conseils et après quelques années d’expérience en tant que salarié, le portage salarial peut représenter LE mode de travail à privilégier pour tous ceux en quête d’autonomie dans leur travail.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article