fbpx

Interview. Guillaume Vitse (CNPP Cybersecurity) : « La Paris Cyber Week, un événement unique en France »

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2021/05/Guillaume-Vitse-CEO-de-CNPP-Cybersecurity-crédit-photo-CNPP.jpg

L’un des partenaires majeurs de l’événement est CNPP Cybersecurity, entité pleinement impliquée dans l’écosystème cyber français, affiliée à la CyberTaskForce (1) et dans une démarche de qualification Passi (Prestataires d’audit de la sécurité des systèmes d’information) auprès de l’Anssi. Guillaume Vitse, CEO de CNPP Cybersecurity, répond à nos questions.


Face au Risque. Depuis la précédente édition, quels ont été les effets notables d’une participation à un tel événement pour CNPP Cybersecurity ?

Guillaume Vitse. La Paris Cyber Week n’est pas un salon commercial mais un véritable forum stratégique rassemblant les décideurs européens. C’est unique en France. Élus locaux, nationaux et européens, acteurs économiques et institutionnels se rencontrent, échangent et travaillent ensemble autour d’une ambition commune : accompagner la transformation numérique des acteurs privés et publics avec, en ligne de fond, la sécurité et la souveraineté.

Lors de la précédente édition, nous avons initié un travail avec les collectivités territoriales quant à leurs difficultés en matière de cybersécurité. Bénéficier du regard des collègues européens enrichit notre propre réflexion. Depuis, nous avons engagé plusieurs actions en France pour accompagner de manière efficace ces collectivités dans la prévention et la maîtrise des risques, comme la rédaction d’un guide avec notre partenaire SMACL Assurances (Société mutuelle d’assurance des collectivités locales) ou encore des actions de sensibilisation, notamment lors d’un atelier co-animé avec l’Anssi et SMACL Assurances aux Rencontres nationales de l’ingénierie territoriale (RNIT).

Cela nous a permis également de nous rapprocher d’autres acteurs de la cybersécurité pour imaginer ensemble une approche complémentaire de nos solutions à destination de nos clients. Je pense par exemple à Oriana Labruyère, avocate spécialisée en droit du numérique, ou encore à Arthur Bataille qui pilote SEELA, une solution de cyber-entraînement encadré par la CyberRange Airbus.


Que signifie être « partenaire majeur » de la Paris Cyber Week?

G. V. Lorsque l’événement s’est créé, nous étions convaincus qu’il serait vite remarqué. Je suis très satisfait du travail que nous avons mené pour bâtir un programme ambitieux et réunir des décideurs reconnus mondialement.

Être partenaire majeur, c’est l’opportunité de co-construire l’événement et de nous engager dans la durée pour faire avancer les dossiers tout au long de l’année. C’est pour nous une place de choix au sein du dispositif qui nous positionne au cœur de l’écosystème français en Europe. La Paris Cyber Week, ce n’est pas un événement parmi d’autres. C’est un rendez-vous lors duquel nous restituons le travail de l’année et fixons les objectifs de celle à venir.


Quelles sont vos attentes autour de cette 3e édition de la Paris Cyber Week?

G. V. D’abord, poursuivre le travail avec les collectivités territoriales pour préparer les villes connectées de demain. À cette occasion, nous lancerons une démarche dédiée aux enjeux des collectivités avec la CyberTaskForce (1).

Ensuite, partager la vision de CNPP quant à son approche des risques à 360° (cybersécurité, sûreté, incendie…). C’est justement le thème de notre intervention et l’exemple d’OVH est un cas d’école.

Enfin, de manière globale, mon attente est que la Paris Cyber Week conserve son ADN exclusif : être un lieu d’échanges de haut niveau qui rassemble et fait avancer collectivement et de manière concrète les sujets à fort enjeu. C’est tout le sens de notre engagement pour nos clients et pour l’événement.

(1)  La CyberTaskForce est une force de travail opérationnelle française et européenne qui vise à accompagner la transformation numérique de la société.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :