fbpx

J’ai testé le pouvoir antidouleur du clitoris

Je me rouleau dans la couette. J’ouvre le premier compartiment de ma logeable. J’en tire le sac en fibre textile noir. J’hésite: plus gode vibromasseur ou bien stimulateur clitoridien? Nous me décide concernant le second. Je positionne son embout sur la silicone sur le cuculle de mon clitoris. J’allume le objet sexuel et ressens lors la stimulation via « air pulsé » qui suce légèrement mon appareil. Je repense de dernière vidéo à caractère pornographique que j’ai regardée. J’atteins l’orgasme sous quelques secondes. J’éteins mon appareil. Nous m’étire sur le pucier et me besoin quels vêtements transporter. Une culotte? Elle-même me fait faute. Un pantalon? Ce dernier me fait désordre. Une robe? Ok.

Nous souffre de vestibulodynie depuis quatre étape. Une douleur chronique de la vulve, aussi appelée vulvodynie ou bien vestibulite. Elle atteint le vestibule, la zone minuscule localisée près du vagin. Chez moi, la élancement s’étend progressivement. À tous les origines de ma pathologie, des infestations urinaires à répétition, soignées par des antibiotiques dont l’action domine entraîné des mycoses récidivantes. Un diallèle dont je pas me sors uniquement en interrompant la pénétration des pénis avec mon vagin.

Néanmoins trop tard: ces infections ont traumatisé ma vulve, & tout contact volontaire ou accidentel donne expédie un message de élancement à mon méninge.

Cet papier a initialement existé publié dans  WE DEMAIN n°34 , paru en mai 2021. Un numéro  toujours décliné sur notre magasin en ligne .  

Marche analgésique du clitoris

À notre époque, je souffre relatives au douleur chronique. Nous ne supporte bien plus aucun rapport sexuel, plus aucun vêtement moulant, plus pas de vélo… Journaliste mais aussi aventurière, je pas porte que un ensemble de leggings qui m’irritent légèrement. Je randonne énormément. La vestibulodynie touche une compagne sur six dans un moment de la vie. Les traitements médicaux proposés se trouvent être nombreux, mais difficilement connus et inatteignables en dehors un ensemble de grandes villes.

Ces douleurs génitales se trouvent être taboues, et nous vis l’errance médicale depuis quatre période. J’ai expérimenté: session de sexothérapie, psychothérapie, kinésithérapie périnéale, traitements par corticoïdes, psychotropes, crèmes anesthésiantes, massages vulvaires. Certaines optent même pour l’opération chirurgicale, la vestibulectomie: on retire cette peau du entrée. Le résultat se révèle être aléatoire car ces cicatrices peuvent construire d’autres douleurs.

Je n’abandonne pas la pugilat. Je veux dégoter un traitement. Ma érotologue parisienne me discute d’une consœur normande qui étudie  « le être capable de anesthésique de l’orgasme ».   J’écris à la érotologue en question, Manon Bestaux. Elle me corrige:   « C’est un peu raccourci»  de discuter d’orgasme et d’anesthésie. Elle travaille en fait sur  « la fonction antidouleur du clitoris ».   La simple stimulation saurait être  «antidouleur»,   tel que le paracétamol, & soulager les calamité utérines en cas de figure de règles fastidieuses, d’accouchement ou d’interruption volontaire de grossesse, par exemple.

Dans lire aussi: #ItsNotABretzel: “On ne m’a oncques appris que j’avais un clitoris”

Investigation pionnière

Manon Bestaux oeuvre au CHU au sein de Rouen (Seine-Maritime) & mène une étude à propos de la fonction analgésique potentielle du clitoris:   « Nous suis la 1ère à faire la recherche en France mais aussi dans le monde. »

Miss doit trouver trente-deux femmes enceintes & les inviter à recourir à un sextoy, appelé ici  « présent vibrant de relaxion », au moins deux fois pendant la grossesse et l’accouchement, afin de soulager leurs contractions utérines. Simple expertise de faisabilité. Peut-on convaincre les volontaires d’utiliser cet présent dans un contexte d’enfantement, sans gêne? Manon Bestaux cherche cette réponse.

Je m’interroge également. Son travail peut- il s’appliquer dans ma vestibulodynie? Puis- je soulager mes douleurs chroniques sur la me masturbant? Mes orgasmes ne m’ont jamais guérie. Nous propose à la érotologue de nous avoir, et elle me reçoit dans son habitat, en banlieue concernant le Rouen, un matin ensoleillé de mars. Je connais dès à présent le pouvoir antidouleur de la masturbation parmi les crampes menstruelles, durant mes règles ou bien sur les douleurs d’endométriose chez certaines damoiselles.

À consulter aussi: L’étendard sanglant se révèle être levé! Comment ces règles cessent d’être taboues

Masturbation & accouchement

Mais pendant l’accouchement? J’ai entendu parler relatives au naissance orgasmique, c’est vrai… « L’orgasme ne soutient pas forcément cette douleur »,   m’interrompt cette sexologue. Elle pas s’intéresse qu’à cette phase de stimulation du clitoris,   « laquelle libère des endorphines » et provoque une détente. Les personnes enceintes peuvent utiliser un  « présent vibrant de relaxion »  durant les contractions mais aussi elles en tirent un bénéfice. Manon Bestaux a si vous ne pouvez attendre suivi sept damoiselles pour sa courte prospection.   « J’ai du mal dans en trouver vu que personne n’a bien le réflexe pour obtenir leur proposer de participer. »  Le thème est tabou en matière de milieu médical. Ces laboratoires pharmaceutiques pas financent aucune expertise. Le clitoris ces effraie-t-il? Sa stimulation, gratuite, pourrait changer des traitements médicamenteux… Manon Bestaux milite pour la création d’outils adaptés, différents un ensemble de sextoys, afin de rompre la stimulation dans visée analgésique de sexualité.   « Pour quelqu’un qui investira, on trouve moyen de se réaliser de l’argent »,   est un très bon site la sexologue.

Concernant ma vestibulodynie, elle me conseille de  « jouer grace à mon vibromasseur, simplement au-dessus du cuculle du clitoris »,   afin de évaluer son rigidité sur mes ennui, sans orgasme. Nous dois réhabi- éventrer mon corps le plaisir, au contentement, à la détente. Manon Bestaux insiste:   « Il convient bander. Les endorphines sont libérées lorsque le clitoris bobine en phase d’excitation. L’orgasme n’est qu’un réflexe. »  Je repense à l’affirmation féministe:   « Le clitoris se révèle être le seul appareil du corps humain dédié uniquement – plaisir sexuel. »  C’est traître: il a également une fonction antidouleur.

Eviter l’orgasme immédiat

Nous poursuivons notre discussion en jardin et elle-même me montre ces « objets vibrants concernant le détente »  avec lesquels miss travaille. Un facile vibromasseur violet, & un  « doigt vibrant pour obtenir détente », qu’elle enfile tel que une bague. Il donne de quoi masser longuement un clitoris, sans se fatiguer la patoche.

Cette sexologue ne a la faculté de me donner ces premières conclusions du étude: « C’est confidentiel tant qu’elle n’est pas terminée. »  Mais miss a conseillé la méthode à les patientes. L’une d’elles  « peut trouvé ça génial,   me glisse Manon Bestaux.   Durant son accouchement sans plus péridurale, elle possède ressenti moins de ennui grâce à la vibration. Dès qu’elle avait une contraction, elle-même utilisait le objet sexuel, et ça lâchait. »  Nous veux bien un croire, mais nous doute de son efficience sur ma vestibulodynie. Je prends cependant note de ses explications et retourne sous voiture chez moi, dans Alençon (Orne).

Vestibulodynie mais aussi clitoris

Une fois sous cette couette, je privilégie mon gode vibro pour éviter l’orgasme immédiat provoqué grace au stimulateur clitoridien. Nous le positionne au sein du capuchon de mien clitoris, je l’allume et je me détends. Je pas pense à pas grand chose, j’attends dix clics et je prends garde à pas pas jouir. Matin et soir, nous renouvelle la méthode, espérant que mes ennui diminuent en jour. Je suis disposant d’espoir. Je tiens le rythme trois-quatre jours. Pendant cette stimulation, je pas ressens aucune élancement: c’est positif. Néanmoins je ne transborde aucun vêtement, ceci m’étonne peu. Durant la journée, toutefois, je souffre continuellement de la vulve. Ma vestibulodynie ne recule pas. Elle s’accroche, et je me lasse des ébauches répétées pour l’éloigner. J’en conclus uniquement la stimulation de clitoris a le effet analgésique immédiat qui ne raboteuse pas. Je devrais utiliser mon vibro 24/24 h pour cf mes douleurs effacer. C’est impossible.

Je remercie Manon Bestaux au sein de m’avoir initiée – pouvoir antidouleur de clitoris. Son expertise devrait faire un ensemble de émules, et c’est déjà le cas, puisqu’elle travaille avec des étudiantes en médecine mais aussi des sages- dames qui préparent thèses et mémoires concernant le sujet. La recherche, sociologiquement dirigée par un ensemble de hommes, démarre brin. « Dans d’autres fiertés, je suis convaincue que la marche analgésique du clitoris est utilisée en partant de la des millénaires»,   affirme Manon Bestaux. J’attends par rapport aux scientifiques s’intéressent dans nos corps, dans ma vestibulodynie. Nous ne désespère aucune signification guérir un jour. Nous patienterai.

À lire également: 2 livres pour discuter de féminisme et sexualité aux petites filles

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :