fbpx

KissKissBankBank rachète Youmatter pour renforcer sa fibre citoyenne

https://www.novethic.fr/fileadmin/Finance-participative-crowdfunding-CCO.jpg

Publié le 02 décembre 2021

De pionnier de la finance participative à spécialiste de l’engagement citoyen, c’est le mouvement stratégique qu’entend opérer KissKissBankBank. La filiale de la Banque Postale vient de racheter Youmatter, une société de production de contenus et de formation. Elle veut notamment proposer aux utilisateurs de ses plateformes de financement participatif des solutions pour mieux comprendre les enjeux environnementaux et sociaux.

KissKissBankBank ne veut plus faire que du financement de projets. Le groupe spécialisé dans la finance participative vient de racheter Youmatter, une société de production de contenus et de formation dans les domaines sociaux et environnementaux. “Nous ouvrons un deuxième cycle de développement de KissKissBankBank, explique Vincent Ricordeau, le co-fondateur. Il y a plein de moyens en tant qu’entreprise d’avoir un impact positif sur la société. Nous voulons devenir petit à petit une entreprise plus engagée et un spécialiste de l’engagement citoyen au sens large.” La fintech s’aligne en même temps sur le modèle de La Banque Postale, sa maison-mère depuis 2017, dont le slogan est “Banque et citoyenne” et qui est en train d’adopter le statut d’entreprise à mission.

Créé en 2009, KissKissBankBank s’est jusqu’à maintenant concentré sur le développement de nouveaux modes de financements sur internet, à commencer par le don pour des projets créatifs et associatifs. En lançant Lendopolis, la société s’est ensuite développée sur le prêt par les internautes à des projets d’énergies renouvelables en région. Elle a complété sa palette avec le rachat de Goodeed (don aux associations) en 2018 et de Microdon (arrondi en caisse dans les magasins) en 2020.

“Crowd for good”

Le rachat de Youmatter constitue une nouvelle orientation stratégique pour le spécialiste français du “crowdfunding”, qui veut désormais amener de la pédagogie et de l’information à ses utilisateurs. Lors de la création de la fintech, juste après la crise financière de 2008 et la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, l’idée de KissKissBankBank consistait à créer un lien plus direct et compréhensible entre les Français et la finance, avec pour devise “reprenons le pouvoir sur notre argent”. “Notre nouveau mantra, désormais, c’est “Crowd for good” (la foule pour le bien, NDR)”, explique Vincent Ricordeau. KissKissBankBank veut donc sensibiliser encore plus sa communauté de “crowdfunders” à la transformation durable de la société, afin de créer un cercle vertueux pour le financement de projets.

Les contenus de Youmatter seront donc fléchés vers les trois millions d’utilisateurs des plateformes de financement de la fintech. Mais le groupe veut également se servir de cette acquisition pour animer sa communauté de financeurs particuliers et entreprises, notamment en leur proposant des formations. “Nous allons développer des questionnaires pour qu’ils se dévoilent en tant que citoyens et indiquer les thématiques qui les intéressent. Nous pourrons alors leur proposer des formations correspondantes“, confie Vincent Ricordeau. Les thèmes de formations envisagés sont divers, comme le féminisme, la déforestation, le climat, l’économie, etc., et seront liés aux 17 Objectifs de développement durable (ODD).

Arnaud Dumas, @ADumas5

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article