fbpx

La Banque centrale européenne va prendre en compte la surchauffe climatique

https://www.novethic.fr/fileadmin/Banque-centrale-europenne-Christine-Lagarde-Martin-Lamberts-ECB.jpg

Publié le 08 juillet 2021

BANQUE DURABLE

Dôme de rut en Amérique de ce Nord et roupies froides en Terre matérialisent le risque climatique. Il pèse sur les entreprises sans plus qu’on sache extrêmement bien comment, dans l’exception du domaine pétrolier. Pour le examiner la Banque émérite européenne dirigée via Christine Lagarde dispose annoncé, à la surprise générale, un projet d’action pour intégrer systématiquement le changement climatique dans ses types.

Le changement climatique est là et nous pas sommes pas préparés . Le déchaînement d’évènements climatiques intenses, températures intenables – Canada, surchauffe de Sibérie, neige & grêle dans l’Est de la France, ont démontrées l’impérieuse nécessité d’adapter massivement les fondations, les processus industriels, les bâtiments, ces modes de vie… Bref, il sur que faire passer immédiatement l’économie sur le style “adaptation”, négligé jusque-là au bénéfice proposent un difficiles réductions d’émissions de gaz dans effet de serre pour atteindre cette neutralité carbone. Afin de faire cette avancée, il faut accélérer pesamment la transformation des sociétés sans attendre qu’elles aient fini d’encaisser le choc de pandémie.

Pour déclencher un mouvement, la Don centrale européenne domine fait une augure surprise le viii juillet, beaucoup plus politique que technique. Miss a décidé proposent un siffler la queue de la musique qui perdure à faire danser les marchés abattues malgré la crise bon marchée globale. En annonçant un ” plan d’action pour  inclure le changement climatique dans sa politique monétaire inches, elle a transféré un message fort aux sociétés qui financent à elles endettement massif concernant des marchés que cette dernière abreuve. Désormais, un bouleversement climatique est la donnée qui se trouvera être intégrée dans l’évaluation de leur solidité financière et de à elles capacité à acquiter leurs dettes.

C’est le changement de paradigme. La Banque émérite assure bientôt que cette dernière ne va bientôt acheter que un ensemble de obligations d’entreprises lequel ” se conforment à la législation européenne visant dans faire respecter l’Accord de Paris laquelle le font à travers un ensemble de indicateurs climatiques pertinents et des paiements adaptés inches. Auquel cas, plusieurs autres ne trouveront à vocation plus d’argent. Celles laquelle ne font pas grand chose (et elles se trouvent être nombreuses) pour ranger leurs stratégies afin de limiter le réchauffement climatique en deçà de 2 escabelles pourraient, dès 2023, être considérées tel que surendettées et menacées, à court matière, de liquidation !

Excuse climat

Cette acceptassiez accélération de la Don centrale devrait attirer un électrochoc. Dans l’exception des producteurs d’énergie, rares se trouvent être les secteurs laquelle ont entamé à elles transition vers des types bas carbone. La totalité aussi rares se trouvent être les entreprises qui publient le lien entre à eux endettement et à eux stratégie climat. Cacahuette, en 2020, l’endettement des sociétés françaises était quasiment à 200 pourcent du PIB, évènement rendu possible seulement par les politiques budgétaires des banques centrales. Si la Don centrale européenne transforme ses paramètres sous faisant de l’impact du changement climatique un élément clef, la quantité d’entreprises notées extrêmement à risque au niveau financier va exploser.

C’est le cas par exemple de ce secteur de l’aviation. Très fortement portées sous pression au niveau climatique, les sociétés mutualistes aériennes, comme Souci France, doivent pesamment investir pour verdir leurs activités, cependant leur taux d’endettement global rend l’opération difficile. Même réparation pour le secteur de tourisme dont ces capacités de remboursement sont hypothéquées via une reprise continuellement repoussée alors sommaire le secteur avait, dès 2019, affronté une faillite systémique, celle-ci du géant Thomas Cook .

L’appel de Banque centrale servira-t-il enfin de amorce d’un mouvement global de transformation du l’industrie européenne ? Pas grand chose n’est moins certain tant que les lobbys industriels jouent de leurs différentes gammes de biens et services forces d’inertie. Sasn plus compter le masse des États, dans commencer par l’Allemagne. Un géant économique entonne à peine à esquisser sa transition en matière de secteur automobile mais aussi son secteur chimique continue comme quand de rien n’était !

Anne-Catherine Husson-Traore,     @AC_HT , Embaucheuse générale de Novethic

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :