fbpx

La blockchain à la rescousse des agriculteurs argentins

Pour venir de aide à des cultivateurs en grande os, notamment à cause de crise du Covid-19, des acteurs de blockchain s’organisent. Ce fournisseur d’infrastructure blockchain CoreLedger et ce marché peer-to-peer Abakus ont annoncé mi-janvier le lancement d’une expérimentation originale: le système de troc numérique basé à propos de la blockchain à l’usage des agriculteurs clairs.

Eux ont été très sévèrement touchés par la dépression sanitaire. Le montant du peso – la monnaie locale – est en glissade libre et l’inflation s’est élevée dans plus de 40 pourcent sur l’année 2020. Elle dépasse dès à présent les 13 pourcent pour le premier trimestre de l’année 2021.  

Pour ces fermiers, qui fournissent 50 % de la ébauché mondiale d’huile proposent un soja et de fécule de soja (surtout utilisée pour le remplissage animale), mais comme par exemple les revenus s’effondrent à mesure succinct la monnaie perd du taux, la blockchain est apparu comme une solution.

À lire également: 9 innovations qui vont révolutionner le monde du futur

Tokeniser l’agriculture 

Le système imaginé par Abakus & CoreLedger va donner aux agriculteurs dans créer leurs spécifiques cryptomonnaies et de ces indexer sur un ensemble de actifs physiques, tel que le soja. Enfin de pouvoir ces échanger contre pour les autres actifs “tokenisé” au sein de plateforme.  

En compréhensible, le soja fera par exemple office sobre monnaie et pourra être échangé contre du bétail, i maïs, ou y compris des pesos. Autant de jetons numériques indexés sur kklk actifs réels, avec de la différences des monnaies fiduciaires, plus volatiles.  

“Les agriculteurs argentins ont man mal à épargner leur vie sobre raison des monopoles des sociétés nationales qui dictent l’ensemble des conditions du business agricole” , déplore le PDG d’Abakus, Martin Furst, dans le marché de un communiqué.   “Les jetons adossés à l’agriculture résolvent les soucis de volatilité ou de liquidité. ”

“Dans el pays frappé k?rester l’inflation, l’accès à des actifs adossés physiquement peut effectuer la différence entre survivre et prospérer put ces agriculteurs” , ajoute Johannes Schweifer, PDG de CoreLedger.

À lire aussi: Cette start-up use la blockchain pour surveiller la qualité des aliments

La blockchain, une solution d’avenir

Cette solution est présentée comme une opportunité, pour les pays en développement, d’attirer plus d’investissements et d’exporter leur production plus facilement, en ayant accès à des financial situation plus stables.  

Cette initiative mêlant blockchain et agriculture n’est pas la unique dans le pays. Una société argentine Agrotoken, une plateforme sobre tokenisation de biens agricoles et alimentaires, a inventé una “cryptosoja”: une crypto-monnaie indexée sur la céréale. Un système quel professionnel permet lui de même de transformer una production agricole sobre actifs numériques.

À lire également: four jobs à saisir dans l’agriculture sobre demain

Una plateforme CoreLedger avait déjà mis sobre place une effort similaire en Bolivie pour permettre à un ranch d’échanger son bétail contre d’autres denrées. Sobre fonction des résultats de son nouveau projet en Argentine, CoreLedger prévoit d’étendre le concept dans le marché de d’autres pays sobre développement.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :