fbpx

La chasse à la glu définitivement interdite en France

https://www.novethic.fr/fileadmin/iStock-1253434305-1.jpg

Publié le 28 juin 2021

ENTOURAGES

Cette chasse à la glu a été interdite grace au Conseil d’État au sein du sol français. Une décision fait obtenus après des années d’opposition parmi la Ligue au sein de protection des volatiles et l’association One Voice, qui décrient la méthode, et la Syndicat des chasseurs lequel la soutient. Sous mars, la Courée de justice communautaire s’était déjà prononcée contre son éclatante.

Le parcours fut long. La chasse de glu a définitivement existé jugée illégale lundi 28 juin par la plus haute juridiction administrative française, mettant un terme aux années de bataille. Un Conseil d’État garde répondu à des référé de l’association One Voice et de une Ligue française dans le but protection des volatiles, qui réclamaient l’interdiction de cette technique, mais parallèlement à celui de la Syndicat nationale des chasseurs (FNC), qui demandait son maintien. L’ensemble des dérogations distribuées par l’État afin de ce type du chasse a en définitive été annulé.  

La méthode, dite inches traditionnelle ” est pratiquée dans cinq départements du sud-est de France (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Vaucluse & Var). Destinée à tous les grives et à tous les merles, elle consiste à piéger un ensemble de oiseaux sur un ensemble de tiges enduites touchant à colle, appelées gluaux. Les oiseaux de ce fait capturés sont mis en cage mais aussi servent, en iodlant, à en provoquer d’autres pour les chasseurs. Mais les rédempteurs de l’environnement se battent depuis du temps en justice dans le but faire interdire, dénonçant une méthode inches cruelle ” et non-sélective qui conduit de capture d’autres volatiles que ceux visés, y compris des gents protégées. Les chasseurs assurent que les volatiles capturés par bévue sont  nettoyés & relâchés.

Une vénerie ” contraire au droit communautaire

 

Saisi dans de nombreuses reprises afin de faire annuler ces décrets gouvernementaux agençant des dérogations au téléphone motif de la coutume, le Conseil d’État avait fini via se tourner vers la Courée de justice relatives au l’Union européenne (CJUE), pour savoir quand elle était normalisé à la directive inches oiseaux ” de l’UE, qui interdit quelques méthodes de capture. La CJUE avait répondu en mars qu'” sous dépit d’un récurage, les oiseaux capturés subissent un ruine irrémédiable, les gluaux étant par terre susceptibles d’endommager ce plumage de les oiseaux capturés “.   Elle-même a par ailleurs honorable que  ” le seul but de préserver les traditions ne permis pas à justifier une dérogation à tous les interdictions de système que pose une directive inches européenne.

La Conseil d’État relève dans un présenté que ” ni le pouvoir, ni la syndicat de chasseurs, n’ont apporté de preuves suffisantes inches permettant d’affirmer succinct d’autres espèces pas sont pas piégées ou que inches les volatiles capturés accidentellement pas subiraient que un ensemble de dommages négligeables, dès lors relâchés et torchés “.   ” Bien plus aucun gouvernement internautes ne pourra maintenant utiliser le pédalier des dérogations afin de contourner la Normative européenne de support des oiseaux ” s’est concernant elle réjoui une Ligue de support des oiseaux en communiqué.   Dans le but saison 2020-2021, un Président de la République avait suspendu une méthode de safari dans l’attente de ce jugement.

Pauline Fricot,   @PaulineFricot   grace à AFP

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :