La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

La Chine hausse le ton face aux États-Unis et parle de guerre pour Taïwan



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Une surenchère de déclarations aux mots guerriers. Alors que les Etats-Unis ont répété leur soutien à Taïwan ces derniers mois, la dénonciation par le ministre de la Défense américain des opérations militaires chinoises dans le ciel taïwanais a fait monter les enchères. « La Chine va se «battre jusqu’au bout» pour empêcher Taïwan de déclarer son indépendance, a déclaré dimanche le ministre chinois de la Défense, au moment où les tensions croissent entre Pékin et Washington au sujet du sort de l’île. Cette déclaration sonne comme une réplique à celle, la veille, du ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, qui avait dénoncé l’activité militaire «provocatrice et déstabilisante» de Pékin près de Taïwan » a rapporté l’Agence France presse.

A Singapour, le ministre chinois de la Défense est allé loin pour réaffirmer la détermination de la Chine à conserver son territoire intact, considérant Taïwan comme partie intégrante de celui-ci : « Nous allons nous battre à tout prix et nous allons nous battre jusqu’au bout. C’est le seul choix possible pour la Chine ». Soulignant la « détermination et la capacité des forces armées chinoises ». 

« Lors de son discours, Lloyd Austin avait dénoncé samedi l’activité militaire «provocatrice et déstabilisante» de la Chine près de Taïwan, au lendemain d’une ferme mise en garde de Pékin. «Nous constatons une coercition croissante de la part de Pékin. Nous avons assisté à une augmentation continue de l’activité militaire provocatrice et déstabilisante près de Taïwan», a déclaré le chef du Pentagone lors du forum de sécurité à Singapour. Mais il a également souligné l’importance de maintenir les «lignes de communication totalement ouvertes avec les responsables de la défense de la Chine» pour éviter les erreurs de calcul » rapporte l’AFP.
 
Cette surenchère est d’autant plus inquiétante que les deux ministres se sont rencontrés avant le week-end. Une discussion qui n’a visiblement pas ouvert la porte à l’apaisement.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :