La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

La Fabrique CTO

La Fabrique CTO qu’est-ce que c’est ?

C’est le dispositif d’innovation du réseau Anact-Aract. Il entend repérer, faire émerger, valoriser des projets :

  • traitant de problématiques émergentes de conditions de travail, rencontrées par les entreprises, les organisations publiques ou privées, ou les branches ;
  • s’appuyant sur la conception participative, le dialogue et l’expérimentation de nouvelles formes d’organisation du travail ; 
  • impliquant des coopérations avec des représentants de l’écosystème d’appui aux “entreprise” (acteurs de branche, partenaires sociaux, acteurs du développement territorial, mutuelles…) ; 
  • permettant de soutenir l’innovation organisationnelle, c’est-à-dire, la capacité des organisations de travail à concevoir et expérimenter, de manière participative, des modes de travail plus adaptés aux besoins des travailleurs et aux exigences de l’activité. 

Comment ça marche ?

La Fabrique lance des appels à manifestation d’intérêt destinées, selon les cas, aux organisations publiques et privées. Les projets retenus suite à une sélection font l’objet :

  • d’un appui financier, 
  • d’un soutien à la conduite de projet du réseau Anact-Aract, 
  • d’actions de valorisation et de partage d’enseignements.

Consulter l’appel à manifestation d’intérêt « Innovation organisationnelle dans la fonction publique »

Les 7 fondamentaux de la Fabrique 

  • Explorer des sujets nouveaux touchant aux conditions de travail 
  • Favoriser la conception et l’expérimentation participative 
  • S’appuyer sur la coopération partenariale et l’action collective (faire travailler plusieurs structures ensemble)
  • Soutenir des projets ayant des ancrages territoriaux ou sectoriels 
  • Aider à faire émerger et structurer une demande sociale
  • S’articuler avec les acteurs de la politique publique afin de pérenniser les actions
  • S’inscrire dans une dynamique de production et de partage de “communs de la connaissance”

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article