Logo COBEL Le Blog
La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

La France a rempli à 100% ses réserves de gaz pour l’hiver, assure le régulateur de l’énergie



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Opération réussie. Après avoir régulièrement informé l’opinion publique sur l’avancement de la constitution des stocks de gaz, les autorités françaises se sont empressées d’annoncer que les réserves étaient à leur maximum. 
 
C’est la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui a annoncé mercredi 5 octobre par communiqué que les stockages pour l’hiver étaient réalisés. « La France devient ainsi le troisième pays européen, après la Belgique et le Portugal, à remplir au maximum ses capacités de stockage de gaz naturel. Les 130 TWh de réserves de gaz accumulées “représentent environ 2/3 de la consommation hivernale des PME et des particuliers” en France, précise la CRE, qui appelle tout de même les Français à un “effort collectif massif visant à réduire nos consommations d’énergie” » résume France Info.
 
Le fait que les réserves soient remplies est évidemment une bonne nouvelle, mais ce n’est pas pour autant la garantie que l’hiver se passera sans anicroche dans le domaine. « La CRE rappelle que des situations de tension sont néanmoins possibles en fonction des conditions du passage de l’hiver » explique le texte de l’administration.
 
« L’objectif du gouvernement de remplir les capacités de stockage du pays en gaz naturel d’ici novembre est donc atteint alors que les exportations de gaz russe vers la France sont totalement taries depuis le 1er septembre. L’exécutif doit d’ailleurs présenter jeudi son “plan de sobriété énergétique”, visant à mobiliser tous les secteurs de la vie économique et sociale pour réduire de 10% la consommation française d’énergie en deux ans et aider le pays à affronter un hiver tendu » appuie France Info.
 
Reste désormais l’aléa climatique qui sera finalement au cœur des problématique de cet hiver. Un hiver doux serait un coup de pouce essentiel, quand des vagues de froids même sporadiques risquent d’avoir des conséquences particulières cette année.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :