fbpx

La justice administrative annule la destruction de 8 000 choucas pour défaut de motivation

Un préfet ne peut pas ordonner la destruction d’espèces sans motiver sa décision. C’est ce que vient d’apprendre à ses dépens le représentant de l’État dans les Côtes-d’Armor. Par un jugement du 9 décembre 2021, le tribunal administratif de Rennes…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article