La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

La mal-inscription électorale, ce «bug démocratique» qui plane sur la présidentielle de 2022


La mal-inscription – à savoir le rattachement à un bureau de vote ne correspondant pas à son lieu de résidence effectif, par exemple suite à un déménagement, et la non-inscription sur les listes électorales de plusieurs millions de citoyens français posent un véritable défi démocratique. En 2017, selon une étude[1], 51 % des 25-29 ans étaient mal-inscrits, multipliant par trois le risque d’être abstentionniste. Au total, selon les auteurs de cette étude, en 2017, 7,6 millions de citoyens étaient mal-inscrits, auxquels s’ajoutaient entre 3 et 4 millions de non-inscrits. Et cela alors que selon un récent sondage[2], 59 % des 18-30 ans inscrits sur les listes électorales envisagent de s’abstenir au premier tour de l’élection présidentielle.


La mal-inscription électorale, ce «bug démocratique» qui plane sur la présidentielle de 2022

A Voté, l’assistant personnel sur l’ensemble du parcours du votant

Face à ces enjeux, chaque citoyen peut dès aujourd’hui utiliser gratuitement ce chatbot en envoyant le mot « Bonjour » au numéro +33 6 22 26 69 50, en cliquant sur ce lien. Les utilisateurs peuvent retrouver ainsi dans un même outil sécurisé toutes les informations nécessaires pour les aider à s’inscrire correctement sur les listes électorales et leur permettre de faire entendre leur voix lors des scrutins à venir. Grâce à une série de questions simples et rapides, cet espace de dialogue automatisé avec A Voté offre un service personnalisé aidant à vérifier en quelques clics que les utilisateurs sont correctement inscrits sur les listes électorales, s’assurer qu’ils n’ont pas été radiés depuis les dernières élections, effectuer les démarches nécessaires pour modifier leur inscription le cas échéant et mettre en place une procuration ou retrouver l’adresse de leur bureau de vote, en les redirigeant vers les pages dédiées du site internet officiel de l’administration française www.service-public.fr.
 
Les utilisateurs pourront également y retrouver des informations fiables sur les dates limites d’inscription sur les listes électorales ainsi que les dates des scrutins en fonction de leur lieu de résidence (France métropolitaine, outre-mer ou à l’étranger pour les Français de l’étranger) pour chacun des deux tours des élections présidentielles et législatives.

Ce nouveau service, qui permettra ainsi de lutter contre la diffusion de fausses informations visant à entraver la participation électorale, accompagnera l’utilisateur jusqu’aux élections, grâce à la possibilité de recevoir des relances personnalisées à l’approche des dates clés.


Un outil numérique au service de la démocratie

Encourager la participation électorale en France et ailleurs dans le monde est au cœur des initiatives de Meta pour promouvoir l’engagement citoyen au travers de ses plateformes et soutenir le débat démocratique. Pour Elisa Borry-Estrade, responsable des affaires publiques de Meta France, « Meta a été créée pour donner la parole à chacun, et voter est un des moyens les plus puissants de faire entendre sa voix pour des millions de citoyens et de faire vivre la démocratie. A l’approche de ces élections majeures en France, nous souhaitons au travers de cette collaboration aider les jeunes à prendre part à ces scrutins et nous engager pour soutenir la participation du plus grand nombre. »
 
Pour les co-présidents d’A Voté, Flore Blondel-Goupil et Dorian Dreuil : « Avec ce chatbot gratuit et inédit en France, nous souhaitons mettre le numérique au service de la démocratie. En s’associant avec Meta France, A Voté a choisi d’utiliser les outils digitaux sécurisés les plus utilisés par les jeunes en France et de s’adresser à eux sur WhatsApp, l’un des services de messagerie les plus populaires. Cette initiative est une opportunité unique de répondre à la mal-inscription de 7 millions d’électeurs, un véritable bug démocratique en France et d’accompagner les électeurs sur le chemin des urnes. Grâce à Ouest-France et 20 Minutes, cette alliance inédite en France est complétée par deux grands médias français qui souhaitent participer à défendre la démocratie et l’engagement civique. »
 
Encore peu connu du grand public, l’ONG A Voté a été créé par une dizaine d’activistes du progrès démocratique le 28 juin 2021. Elle appuie d’un conseil associatif de partenaire avec notamment le Forum Français de la Jeunesse, Open Politics, l’association Marseille Mérite ou encore la Jeune Chambre Economique Française. Pour garantir la méthodologie de leurs travaux et de leur mission, Flore Blondel-Goupil et Dorian Dreuil expliquent que l’association est aussi accompagné d’un conseil scientifique indépendant qui comprend notamment l’économiste Vincent Pons ou le politiste Jean-Yves Dormagen.
 
Plus d’information : www.a-vote.ong
 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :