La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

La néobanque verte OnlyOne calcule l’empreinte carbone à partir des tickets de caisse

smartphone neobanque CCO

Publié le 21 janvier 2022

Lancée en avril 2021, la banque digitale qui se veut écologique va proposer à ses clients un calculateur de l’empreinte carbone de chacun de leurs achats alimentaires. Un scan de leur ticket de caisse en sortant du magasin leur donnera le décompte exact des émissions de CO2 qu’ils ont généré, afin de les inciter à s’orienter vers des produits moins émetteurs.

C’est une toute jeune banque digitale, créée en 2018 et lancée en 2021. OnlyOne multiplie déjà les fonctionnalités pour aider ses clients à rendre leur compte bancaire plus vert. La prochaine à voir le jour va ainsi leur permettre de connaître précisément l’empreinte carbone de leurs achats à partir du scan de leurs tickets de caisse. Plusieurs banques, dont OnlyOne, proposent déjà de calculer l’empreinte carbone des dépenses affichées sur le compte. Mais la jeune pousse veut aller un cran plus loin.

Les calculs d’empreinte carbone sur les simulateurs sont souvent dans les grosses mailles“, explique Kamel Naït-Outaleb, le président et co-fondateur d’OnlyOne. “Notre fonctionnalité permet de connaître les émissions d’un produit et non plus d’une catégorie d’achats, c’est donc beaucoup plus granulaire“, poursuit-il. Concrètement, le consommateur prend la photo de son ticket de caisse sur son smartphone, et son appli bancaire l’analyse et reconnaît les produits qui y sont inscrits. En cas de difficulté à les reconnaître, le consommateur peut toujours scanner le code barre du produit. OnlyOne peut ensuite calculer les émissions de CO2 de chaque produit.

Ne pas culpabiliser

Selon les tests de la fintech, la différence peut être importante entre le simple simulateur des dépenses et le scan du ticket de caisse. Une dépense de 26,30 euros chez Carrefour inscrite sur le relevé de compte représentera ainsi 11 kg de CO2 émis selon les simulateurs traditionnels. En scannant le ticket de caisse correspondant à la même dépense, OnlyOne arrive à 8,98 kg de CO2. “Sans viande ou sans produits de l’étranger, l’empreinte carbone peut être réduite jusqu’à 40 %“, assure Kamel Naït-Outaleb.

Cet outil vise à aider les clients de la banque à améliorer leurs pratiques de consommation alimentaire. “Notre objectif n’est pas de les culpabiliser, mais pour ceux qui veulent agir, il faut qu’ils puissent connaître ce qu’ils achètent“, explique le cofondateur. Dans un second temps, qui nécessitera de nouveaux développement, OnlyOne prévoit de proposer à ses clients des alternatives aux achats les plus émetteurs en suggérant, par exemple, un produit venant de France plutôt qu’un autre acheminé depuis l’autre bout du monde.

La fonctionnalité du scan du ticket de caisse est pour l’instant encore en phase de test, afin de s’assurer que la lecture du ticket et l’analyse des produits soit la plus juste possible. Selon la banque, 98 % des tickets sont actuellement lus correctement et 96 % des informations sont bien décryptées. Elle devrait être disponible aux 5 000 personnes ayant ouvert un compte sur OnlyOne d’ici le mois de mars.

Arnaud Dumas, @ADumas5

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article