fbpx

La pollution qui a rendu inconstructible le terrain constituait un vice caché

L’inconstructibilité d’un terrain, du fait d’une pollution retardant les opérations de construction entreprises par son acquéreur, constitue un vice caché et non un défaut de conformité en l’absence de « clause de pollution » dans l’acte de vente,…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article