La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

La vérification des harnais et des élingues

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2022/09/Verification-des-harnais-et-des-elingues-Credit-Danimages-AdobeStock.jpeg
Verification des harnais et des elingues Credit Danimages AdobeStock

En ce qui concerne les vérifications périodiques des élingues, l’article 24 de l’arrêté du 1er mars 2004 prévoit une vérification périodique tous les douze mois. Elle doit comporter « un examen ayant pour objet de vérifier le bon état de conservation de l’accessoire de levage et notamment de déceler toute détérioration, telle que déformation, hernie, étranglement, toron cassé, nombre de fils cassés supérieur à celui admissible, linguet détérioré, ou autre limite d’emploi précisée par la notice d’instructions du fabricant, susceptible d’être à l’origine de situations dangereuses ».

Remarque

Il existe également des vérifications obligatoires des élingues au moment de la mise en service et de la remise en service.

Pour les élingues neuves, dont le responsable de la mise sur le marché s’est assuré de l’aptitude à l’emploi (article 16 de l’arrêté), un examen d’adéquation doit être réalisé.

En application de l’article 7 de l’arrêté du 1er mars 2004, cet examen consiste à vérifier :

  • que l’accessoire de levage est approprié aux différents appareils de levage sur lesquels l’utilisateur prévoit de l’utiliser et aux travaux à effectuer, ainsi qu’aux risques auxquels les travailleurs sont exposés;
  • que les opérations prévues sont compatibles avec les conditions d’utilisation de l’accessoire définies par la notice d’instructions du fabricant.

Pour les élingues neuves dont l’aptitude à l’emploi n’a pas été vérifiée et pour les élingues d’occasion (article 17 de l’arrêté), l’examen d’adéquation précité et une épreuve statique doivent être réalisés.

En application de l’article 8 de l’arrêté du 1er mars 2004, cette épreuve statique consiste à faire supporter à l’accessoire, la charge maximale d’utilisation, multipliée par le coefficient d’épreuve statique, sans la faire mouvoir, pendant une durée déterminée.

Les conditions de l’épreuve statique, la durée de l’épreuve et le coefficient d’épreuve sont ceux définis par la notice d’instructions du fabricant ou ceux définis par la réglementation appliquée lors de la conception de l’accessoire.

À défaut, le coefficient d’épreuve est égal à 1,5 et la durée de l’épreuve est d’un quart d’heure.

En complément, la vérification lors de la remise en service des élingues au sein de l’entreprise comprend (article 18 de l’arrêté) :

  • l’examen d’adéquation précité ;
  • l’épreuve statique précité ;
  • l’examen de l’état de conservation précité.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :