fbpx

L’agriculture africaine à l’épreuve du réchauffement climatique


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

L’agriculture provient du climat. Adjointe de changement de celui-ci il y aura inexorablement une influence notable. Le Fonds international de développement agricole (FIDA) s’est penché sur la situation au sein de plusieurs pays africains dans lesquels l’agriculture se révèle être secteur stratégique.   «  Plusieurs  «  cultures basiques dans huit états africains pourraient ristourner jusqu’à 80  pourcent d’ici à 2050 dans certaines provinces si les chaleurs continuent d’augmenter sous raison du montage climatique  », prend en garde une institution spécialisée un ensemble de Nations unies.   «  Cela saurait avoir des conséquences désastreuses en matière de pauvreté et de sécurité consommable, à moins de rouvrir en urgence des supports pour aider ces fermiers vulnérables dans adapter leurs fiertés et leurs méthodes  », ajoute ce FIDA. A 4 à 5 jours de l’ouverture de COP  26 sur la Ecosse, l’organisation plaide pour augmenter significativement les investissements dont le but est de financer l’adaptation au téléphone changement climatique au sein des pays en évolution   » relève  Un chacun.

Ce service publié mercredi 27 octobre a été fait par l’Université de ce Cap en Farique du Sud sur la s’appuyant sur huit études dédiées quiconque à des pays concernés par le risque climatique : Angola, Lesotho, Malawi, Mozambique, Ouganda, Rwanda, Zambie, Zimbabwe. «  Ces huit Etats sont  «  très différents : sasn plus accès à la marée, côtiers, montagneux ou bien semi-arides  »,   mais les conseil sont  «  sombres  »  pour chacun, est-il souligné. Chez 2040 et 2069, les températures se trouvent être attendues en haussement de 2  °C voire plus, jusqu’à 2, 6  °C dans certains lieux. Dans le même temps, les précipitations vont devenir bien plus rares et erratiques,   «  détails techniques inondations menaçant ces cultures et la stabilité des sols  »   » poursuit le quotidien internautes.

En conclusion, l’étude souligne la nécessité capital de s’adapter sous identifiant les végétaux qui résisteront la meilleure idée. Mais cette rodage, souligne le texte, implique des investissements planches. Une adaptation d’autant plus difficile dans réaliser dans des états où 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article