fbpx

L’ambassade de Chine en France de plus en plus agressive



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Un langage loin d’être diplomatique. L’ambassade de Chine confirme un changement de ton inédit qui a ému la classe politique française et poussé notre ministère des affaires étrangères à convoquer l’ambassadeur chinois. « Un déplacement de sénateurs prévu à Taïwan a provoqué l’outrance de l’ambassadeur de Chine en France qui s’en est pris au chercheur français, Antoine Bondaz, le qualifiant notamment de « petite frappe ». Le président du groupe d’amitié du Sénat France-Taïwan, Alain Richard, déplore « des insultes grossières. Sur Public Sénat, Antoine Bondaz invite l’ambassadeur à revenir « dans le débat public » » résume la chaine d’infos parlementaires.

 

Ce comportement est d’autant plus surprenant qu’il est tout à fait contreproductif. Car les insultes et positions caricaturales des officiels chinois confirment en fait les critiques et remarques dénonçant les déviances du pays. 

 

« Ce voyage prévu de longue date par le groupe d’amitié parlementaire, enflamme les relations diplomatiques entre la France et la Chine. Pour mémoire, la République populaire de Chine considère Taïwan comme une de ses provinces et menace de recourir à la force en cas de proclamation formelle d’indépendance sur l’île. Dans une série de tweets, vendredi, l’ambassade de Chine indique s’opposer à « toute forme de contact officiel entre les pays ayant des relations diplomatiques avec la Chine et les autorités taïwanaises ». « Les personnes concernées peuvent décider librement de leurs projets de déplacement et de leurs contacts. Le gouvernement chinois prendra les mesures en conséquence » met-elle en garde. Comme Hong Kong, Taïwan est un sujet sensible pour la Chine. Avant l’ouverture d’une relation diplomatique, la République populaire de Chine exige des Etats qu’ils reconnaissent le « principe d’une seule Chine » et donc la non-reconnaissance de Taïwan qui dispose pourtant d’un gouvernement démocratiquement élu » rappelle justement Public Sénat.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes