fbpx

L’Anses renouvelle sa collaboration sur la sécurité sanitaire des aliments avec son homologue en Corée, le NIFDS

L’actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 12/07/2021

Le 12 juillet, l’Anses et l’Institut national d’évaluation de la sécurité des aliments et des médicaments de Corée (NIFDS) ont signé un nouveau protocole d’accord de cinq ans dans le domaine des risques liés à l’alimentation, après une première collaboration de cinq ans.

En République de Corée, le NIFDS (National Institute of Food and Drug Safety Evaluation) a pour mission l’évaluation scientifique des risques ainsi que l’évaluation, l’approbation et la recherche sur les aliments et les médicaments. Cette agence publique nationale fait partie du ministère des aliments et des médicaments (Ministry of Food and drug safety).

L’objectif de l’accord signé le 12 juillet 2021 est de renforcer la coopération scientifique et technique entre l’Anses et le NIFDS dans le cadre de leurs missions respectives, en développant notamment l’échange de connaissances. En sécurité sanitaire des aliments, les deux agences, qui avaient déjà engagé des collaborations sur les risques microbiologiques, les risques chimiques et la nutrition, prévoient dans le nouvel accord d’étendre leur partenariat à la toxicologie.

Dans les années à venir, l’Anses et le NIFDS projettent de mener des actions conjointes en matière d’évaluation des risques et de recherche, d’échanges de connaissances et de savoir-faire techniques, incluant la mise en œuvre de projets communs, l’organisation d’échanges et de visites de scientifiques ou encore la diffusion de connaissances scientifiques au travers de séminaires ou d’ateliers.

Dans le cadre du premier accord de 2016, la collaboration entre les deux agences a notamment donné lieu à la venue à l’Anses de scientifiques du NIFDS dans le cadre de visites d’études et à l’organisation de deux conférences scientifiques internationales avec d’autres partenaires européens :

Le NIFDS a signé des accords de coopération avec des partenaires européens de l’Anses tels que le BfR (Institut fédéral allemand d’évaluation des risques) ou encore l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments), renforçant ainsi les possibilités de collaboration entre les agences d’évaluation des risques en Europe et en Corée du Sud.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article