fbpx

L’application Moka veut faciliter l’épargne durable en misant sur l'arrondi

https://www.novethic.fr/fileadmin/smartphone-neobanque-CCO.jpg

Publié le 11 mai 2021

Faire fructifier son argent dès le premier euro avec des produits durables, c’est ce que promet Moka, une fintech canadienne qui s’est installée en France. En branchant l’appli sur son compte bancaire, elle permet de mettre de côté l’arrondi de chaque paiement avec sa carte bancaire et de l’investir dans des fonds ayant obtenus le label ISR.

Nous mettons à disposition un service d’épargne simple qui ne nécessite aucune connaissance financière et qui est accessible dès le premier euro“, résume Maxime Le Maître, responsable du marché français de Moka. Cette application sur smartphone canadienne, arrivée en France l’été dernier, vient tout juste de lancer un nouveau service permettant d’investir son épargne dans des produits financiers durables. La société créée en 2017 à Montréal fait partie d’une vague de start-ups qui facilitent l’accès aux services financiers, en direction notamment des plus jeunes, la plupart de ses utilisateurs ayant moins de 35 ans.

L’originalité de cette appli consiste à avoir transposé le principe de l’arrondi solidaire à l’épargne. Les personnes l’ayant téléchargée la connectent à leur compte bancaire et peuvent ensuite décider qu’à chaque paiement effectué avec leur carte bancaire, Moka arrondisse la somme à l’euro supérieur et place les centimes d’euros sur un compte d’épargne. De quoi se composer un bas de laine facilement, d’autant qu’il est également possible d’effectuer des versements volontaires en plus sur le compte.

Investir dans des fonds durables

Jusqu’à maintenant, les placements des clients étaient situés dans de simple comptes en dépôt, hébergés par Treezor, la filiale de la Société Générale. Le dispositif permet de segmenter l’épargne en fonction d’objectifs que se fixe l’utilisateur : économiser pour acheter un canapé, partir en vacances, etc.

Depuis le mois d’avril, Moka propose d’investir son épargne dans des fonds pour obtenir un retour financier. Particularité de l’initiative, la fintech a choisi de ne sélectionner que des fonds durables. “L’étude que nous avons réalisée avec Opinionway montre que 75 % des jeunes n’envisagent l’investissement qu’à travers l’investissement responsable, il y a donc une attente importante“, explique Maxime Le Maître. Pas question de se lancer en France avec des produits financiers traditionnels.

La fintech a choisi trois fonds en actions bénéficiant du label ISR (Investissement socialement responsable) proposés par Amundi, et deux fonds en obligations sélectionnées selon des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) fournis par le néerlandais PGIM. À partir de ces cinq fonds, Moka propose trois produits d’épargne plus ou moins risqués dans lesquels les utilisateurs peuvent placer de l’argent dès le premier euro.

Les sociétés de gestion prélèvent des frais de gestion annuels, de 0,27 % à 0,47 % selon le niveau de risque du fonds, qui seront payés par l’épargnant. L’application Moka, quant à elle, coûte 2,99 euros par mois.

Arnaud Dumas, @ADumas5

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article