fbpx

L’augmentation du stress thermique pourrait entraîner une perte de productivité équivalant à 80 millions d’emplois

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/---dgreports/---dcomm/documents/image/wcms_711925.jpg

Le réchauffement climatique devrait se traduire par une augmentation du stress thermique au travail, nuisant à la productivité et causant des pertes économiques et d’emplois. Les pays les plus pauvres seront les plus affectés.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes