fbpx

Le Conseil de l’Europe s’inquiète d’un « recul clair et inquiétant de la démocratie »



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Dans les quarante-sept pays membres du Conseil de l’Europe, les libertés individuelles et principes démocratiques ont reculé, dénonce le dernier rapport de l’organisation. « La Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejcinovic Buric, souligne « un recul clair et inquiétant de la démocratie » dans son rapport annuel sur la situation de la démocratie, des droits de l’homme et de l’État de droit dans les 47 États membres de l’Organisation. 
« Dans de nombreux cas, les problèmes que nous constatons sont antérieurs à la pandémie de coronavirus, mais il ne fait aucun doute que les mesures légitimes prises par les autorités nationales pour faire face à la covid-19 ont aggravé la situation. Le danger est que notre culture démocratique ne s’en remette jamais complètement », a déclaré la Secrétaire Générale
 » avance le communiqué de l’organisation.

 

Avec cette particularité d’un Conseil de l’Europe qui a pour membre des pays non européens, le rapport assure donner le ton pour une zone qui inclue 830 millions de personnes. Soit une part importante de la planète. « Sur la base des conclusions de différents organes du Conseil de l’Europe, dont la Cour européenne des droits de l’homme, le rapport de la Secrétaire Générale examine l’évolution de la situation dans des domaines tels que les institutions politiques et l’indépendance de la justice, la liberté d’expression et d’association, la dignité humaine, la lutte contre la discrimination et la participation démocratique. »

 

Le document propose ensuite des pistes de solutions qui n’engagent que ceux qui voudraient bien les considérer. Parmi celles-ci, « les autorités nationales devraient se rallier à la culture démocratique et reconnaître les cas dans lesquels leurs déclarations, leurs actes ou leurs lois ont porté atteinte à cette culture en réduisant l’espace civique, en dissuadant ou en empêchant des individus, des associations et des ONG d’exercer leur liberté d’expression ou de réunion, ou en excluant des personnes d’une participation pleine et entière à la société. »

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :