fbpx

Le Pape en Irak, un « évènement historique et une étape importante » pour l’UNESCO


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Un pays a besoin de moments clés et forts pour marquer une évolution positive. Et pour l’Unesco, c’est bien ce qu’il se passe en Irak avec la visite du Pape. « L’UNESCO a tenu à saluer un événement historique et une étape importante pour la reconstruction et la stabilisation du pays. Cette visite intervient à un moment décisif du projet mené par l’UNESCO depuis 2018 pour « Faire revivre l’esprit de Mossoul » et reconstruire le tissu culturel et scolaire de cette ville dévastée par la guerre. Á travers la restauration de sites patrimoniaux, le renforcement du système éducatif et la réhabilitation de la vie culturelle, l’UNESCO et ses partenaires contribuent au relèvement de Mossoul en étroite collaboration avec les Mossouliotes » commence le communiqué.

 

Mossoul, qui fut le lieu de la ville millénaire et biblique Ninive, est un berceau historique et civilisationnel important, rappelle l’organisation internationale. « Mossoul a été pendant des siècles un symbole de diversité et de coexistence culturelle et religieuse. La visite du Pape est un puissant symbole de solidarité et de dialogue, un signe fort pour la paix. Elle encourage l’UNESCO dans ses efforts pour la reconstruction et la réhabilitation de la ville avec ses habitants », a déclaré la directrice de l’Unesco, la française Audrey Azoulay.

 

« L’UNESCO réhabilite plusieurs lieux de culte à Mossoul, tels que les églises Al-Tahira et Al-Saa’a, d’une grande importance pour la communauté chrétienne et représentatives de la diversité religieuse qui distingue cette ville depuis des siècles, ainsi que la mosquée Al Nouri et son minaret Al-Hadba, qui ont tous été détruits par le groupe État islamique qui a occupé la ville pendant trois ans » appuie le communiqué qui rappelle son initiative de concours international d’architecture pour la reconstruction de monuments religieux.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article