fbpx

Le Passe sanitaire débarque aussi à New York



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Toujours très impopulaire et contesté en France, le passe sanitaire s’exporte. A partir du 16 aout prochain la ville de New York va imposer un document sanitaire pour accéder à divers lieux qui accueillent le public. « A partir du 16 août, une preuve de vaccination y sera en effet exigée pour accéder à l’intérieur des restaurants, des salles de sport et de spectacle, a annoncé mardi le maire démocrate de la ville, Bill de Blasio. « Si vous êtes vacciné (…), vous avez la clé, vous pouvez ouvrir la porte. Mais si vous n’êtes pas vacciné, malheureusement, vous ne pourrez pas participer à beaucoup d’activités », a expliqué le maire new-yorkais. Il a précisé que le dispositif, baptisé « Key to NYC pass », serait lancé le 16 août, mais que les premiers contrôles pour le faire respecter auraient lieu à partir du 13 septembre. A New York, ville de plus de 8 millions d’habitants, 71,8 % des adultes ont reçu au moins une dose de vaccin, selon les chiffres de la mairie » rapporte Le Monde

De ce que le maire en dit pour le moment la mesure sera encore plus restrictive qu’en France où un simple test antigénique voire PCR dans certaines conditions permettent de constituer un passe sanitaire donnant les mêmes accès qu’un schéma vaccinal complet. Ceci étant dit, ces restrictions ont absolument vocation à encourager les plus récalcitrants à se faire vacciner. Et d’un point de vue uniquement comptable cela semble fonctionner. « Au moment où le variant Delta du coronavirus, hautement contagieux, pousse un nombre croissant de pays à imposer de nouvelles restrictions, la moitié de la population de l’Union européenne est désormais complètement vaccinée contre le Covid-19. Selon un comptage de l’Agence France-Presse (AFP) réalisé mardi 3 août à partir de sources officielles, 223,8 millions de citoyens de l’UE ont reçu deux doses de vaccin, une seule dose après avoir guéri ou une injection d’un vaccin à dose unique » relève l’agence de presse française.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article