La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Le passe vaccinal entre en vigueur lundi 24 janvier



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Après près de six mois de passe sanitaire, les contraintes liées au passe vaccinal sont plus aisées à comprendre. C’est simple, toutes les personnes de plus de 16 ans devront présenter une preuve d’un schéma vaccinal à jour dans tous les lieux qui étaient jusqu’ici soumis au passe sanitaire. Lieux de loisirs ou de culture, cafés, restaurants ou bars sont concernés. « Il sera demandé pour les lieux de culture, comme les salles de spectacle ; les musées et monuments ; les parcs d’attraction ; les stades, salles de sport et établissements sportifs (sauf sport scolaire ou dans certains autres précis) ; les bibliothèques ; les cinémas ; les discothèques, bars, cafés et restaurants, y compris sur les terrasses ; les casinos et autres salles de jeu (bowling, espace game…); les foires, salons et séminaires professionnels ; les transports publics interrégionaux comme les trains et les vols intérieurs ; les campings, hôtels et clubs de vacances (sauf s’ils ne proposent qu’une offre d’hébergement); les croisières et bateaux (à partir de 50 passagers); les remontées mécaniques ; les mariages mais uniquement s’ils ont lieu dans un lieu accessible au public ; et les grands magasins et centres commerciaux de plus de 20 000 m2 seulement sur décision du préfet, “lorsque leurs caractéristiques et la gravité des risques de contamination le justifient” » détaille Le Midi Libre.
 
La contrainte est aussi élevée pour les personnels ou travailleurs qui devaient présenter à leur employeur test négatif récent ou preuve de vaccination jusqu’ici. Une petite marge de manœuvre leur est cependant concédée avec un « justificatif d’engagement » d’administration des doses de vaccin. Exception notable par rapport au passe sanitaire, le passe vaccinal ne sera pas exigé pour les maisons de retraites ou autres établissements de santé. 
 
Le dispositif est annoncé comme transitoire tant que la pression épidémique est forte sur les hôpitaux. Mais contrairement aux amendements non retenus de l’opposition aucun seuil chiffré n’a été retenu dans la législation. 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article