La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Le rapport du GIEC s'affiche dans le métro parisien pour réveiller les consciences

https://www.novethic.fr/fileadmin/GIEC-Reveil-ecologique.png
GIEC Reveil ecologique

Publié le 20 mai 2022

Le GIEC se tape l’affiche. Le collectif étudiant “Pour un réveil écologique” a convaincu la RATP de leur laisser des espaces pour faire connaître au grand public le dernier rapport du GIEC. Cette synthèse cruciale de milliers d’études sur le changement climatique, validée en 2022 par 195 pays, n’est pas assez visible, selon eux.

“Ce soir, c’est rapport du GIEC !” clament d’immenses affiches du métro parisien. Depuis lundi 16 mai, 108 stations de métro donnent de la visibilité au rapport du GIEC en grand format face aux quais. Une réussite pour les étudiants du collectif “Pour un réveil écologique” à la manoeuvre, qui espèrent sensibiliser les 5 millions de voyageurs franciliens quotidiens à l’importance du changement climatique.

Les passants peuvent flasher le QR Code géant et accéder à une “synthèse à emporter” en dix points du dernier volet du 6ème rapport. Cette page, réalisée par le collectif d’étudiants et de jeunes diplômés et relue par la co-autrice du rapport Céline Guivarche, résume les 9000 pages du rapport sur le climat en trois volumes, publié en 2021 et 2022. 

De nouveaux publics

Le but est d’atteindre une cible plus diverse que “la bulle écolo” qu’ils savent déjà acquise sur leurs réseaux sociaux. C’est pourquoi le collectif a réalisé un partenariat avec la régie publicitaire Médiatransport, qui offre gracieusement des espaces dédiés à différentes causes dans le cadre de ses engagements RSE. Le travail ne s’arrête pas là : aller à la rencontre des passants, distribuer la synthèse en main propre, fréquenter des plateaux TV… Le collectif s’ouvre à de nouveaux publics.

C’est une idée simplement publiée sur les réseaux sociaux qui a séduit la régie publicitaire. “Le GIEC, sur place ou à emporter ?” était le premier slogan mis en scène dans le métro par un photomontage, tournant en dérision les nombreuses publicités de vente de nourriture à emporter. L’idée a eu du succès, relayée par les sympathisants du collectif “Pour un réveil écologique” qui ont sollicité Médiatransport en commentaire. Un mois plus tard, grâce à cette mobilisation, le projet est devenu réalité. 

“Les crises environnementales doivent être traitées tous les jours”

“L’objectif, c’est que cette campagne ne soit pas qu’un buzz” alerte le collectif, déplorant la faible couverture du sujet climatique, qui même pendant la campagne présidentielle, a occupé moins de 3% du temps médiatique“Les crises environnementales doivent être traitées tous les jours. On souhaite que notre campagne s’étale dans le temps, qu’on parle du GIEC et de ses conclusions à tout moment, qu’on fasse aussi le lien avec les évènements de l’actualité.”

La prochaine cible est le festival de Cannes qu’ils sollicitent sur LinkedIn et Twitter. Le 7ème art est une “arme d’émotion massive” ayant le pouvoir de “réveiller les consciences et bousculer les indifférences”, a affirmé Vincent Lindon lors de l’ouverture du festival le 17 mai. “Pour un réveil écologique” reprend cette citation au profit de la cause écologique, rêvant de mettre à l’honneur le rapport du GIEC dans cet événement influent, fréquenté par un public au mode de vie luxueux dont ils dénoncent aussi les impacts climatiques directs. 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :