La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Le vélo, un mode de déplacement de plus en plus prisé par les citadins

https://www.novethic.fr/fileadmin/velo-hausse-vente-paris-THOMAS-COEX-AFP.jpg
velo hausse vente paris THOMAS COEX AFP

Alors que la journée mondiale de la bicyclette se tient ce vendredi, la pratique du vélo pour se déplacer s’ancre dans les habitudes des Français. En effet, sur les cinq premiers mois de l’année, les déplacements à vélo ont fortement augmenté, selon Vélo et Territoires. Ils ont progressé de 13 % par rapport à 2021 et de 39 % comparés à la situation connue avant 2019 et avant la pandémie, selon le premier bilan de l’année dressé par l’association. “Après une nouvelle période de télétravail obligatoire en début d’année, la vie reprend peu à peu son cours. Sauf aléas météo, les niveaux de fréquentation de 2022 sont globalement plus élevés que ceux de 2021 et très nettement supérieurs à ceux de 2019“, indique ainsi l’association.

Sans surprise, cet engouement est particulièrement fort dans les villes. En effet, la hausse des trajets à vélo est de 42 % en ville par rapport à 2019, avec une progression encore plus forte en semaine que le week-end. “La reprise du travail en présentiel booste la fréquentation en semaine”, précise ainsi l’association. “La pratique du vélo utilitaire semble désormais bien ancrée et explique probablement les fortes progressions enregistrées en semaine en milieu urbain“, ajoute Vélo et Territoires. À Paris, la hausse du nombre de trajets à vélo s’envole de 78% par rapport à 2019 et de 22% de plus que l’an passé. À Annecy aussi l’enthousiasme pour la bicyclette est fort avec une hausse constatée du nombre de trajets de 74% par rapport à 2019 et 25% par rapport à 2022, à Dunkerque ou Grenoble, les hausses dépassent aussi la moyenne des villes. 

Les pratiques du vélo en milieu rural et périurbain encore fragiles

En revanche, le nombre de passages de vélos stagne dans les zones périurbaines. “La hausse de 3 % en semaine (par rapport à 2021) ne permet pas de compenser la baisse de 11 % des week-ends“, indique ainsi Vélo et Territoires. Même constat en milieu rural où la pratique du vélo se stabilise par rapport à l’an passé. “La hausse de 4 % des passages en semaine équilibre le recul observé le week-end (-8 %)“, note Vélo et Territoires. Elle souligne que ces territoires sont sans doute plus propices à une pratique de loisirs et que l’usage du vélo a ainsi pâti d’une météo moins clémente pour les cyclistes sur les week-end et les vacances scolaires. “Les pratiques du vélo en milieu rural et périurbain demeurent encore fragiles“, conclut ainsi l’association. Toutefois, si l’on compare à 2019, le nombre de déplacements à vélo a augmenté de 27 % dans les zones périurbaines et rurales. 

Globalement, depuis la pandémie, les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour la bicyclette, puisqu’un Français sur deux se dit désormais prêt à réaliser ses trajets quotidiens s’il y a de bonnes infrastructures à vélo, selon la Fondation pour la Nature et l’Homme. L’ampleur du marché du vélo en France ne cesse ainsi de croître puisque cela représente 4 % des déplacements en France avec 8 % de “vélotafeurs” quotidiens. Ce boom du secteur a aussi des effets économiques avec un chiffre d’affaires du marché du cycle qui a bondi de 25 % en 2021, selon l’Union Sport et Cycle. Le vélo est ainsi le moyen de locomotion le plus vendu en France : en 2021, plus de 2,7 millions de vélos ont été achetés contre 1,65 million de voitures. L’enjeu est désormais de maintenir cette tendance et surtout de rendre ce moyen de transport attractif dans les campagnes.

Mathilde Golla @Mathgolla

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article