La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Les astuces pour agir sur la consommation de sa cuisine



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

La cuisine sera toujours un lieu de consommation important d’électricité. Avec des appareils qui tournent tous les jours, voire en permanence, impossible de les couper sans risquer de voir des bactéries progresser ou la vie se compliquer. Et pourtant, quelques petites astuces faciles à mettre en place permettent de diminuer le nombre de kWh qui y passent.
Le premier conseil simple repose sur les critères de choix des appareils à l’achat. Avec des classifications de plus en plus visibles, on voit qu’en dépensant plus à l’achat on s’assure de dépenser moins d’électricité. 

Ensuite, il suffit d’avoir en tête les spécificités de chaque appareil. Et de jeter un œil aux conseils d’EDF. « Certains gestes sont bons à adopter si vous voulez réduire la consommation électrique de vos appareils de conservation par le froid. Voici quelques conseils :  Éviter de surcharger votre frigo ou congélateur ;  Adopter les bons réglages de température : entre +4 et +5°C pour le réfrigérateur, autour de -18°C pour le congélateur.  Éviter d’ouvrir trop souvent vos appareils et de laisser les portes ouvertes plus de quelques secondes. Les dégivrer régulièrement pour que le froid puisse se répartir correctement. Attendre que vos plats soient refroidis avant de les placer au réfrigérateur » ; liste l’électricien français.
Les autres appareils de la cuisine consomment moins. Mais il n’est pas inutile de s’interroger sur nos besoins réels plutôt que de multiplier les ustensiles. « Les robots de cuisine chauffants sont de loin les appareils qui consomment le plus, avec 138 kWh par an2. Viennent ensuite la bouilloire (88 kWh par an)2 et la cafetière à expresso (près de 78 kWh par an2). Autre poste de consommation électrique important qui intervient à la fin de vos repas : le lave-vaisselle. En mode intensif, la consommation électrique du lave-vaisselle peut s’élever à 270 kWh par an » continue EDF.

Mais au-delà des factures qui vont augmenter, limiter les consommations inutiles participe à éviter les tensions sur le réseau cet hiver. Et s’il serait faux de dire qu’une cafetière débranchée évitera les tensions, s’adapter c’est aussi prendre en compte le sérieux de la crise énergétique.
Lire ici le guide énergie sur le site de EDF

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :