La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Les avocats, greffiers et magistrats en grève contre l’état de la justice



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

« Mobilisation générale pour la justice », lancent dix-sept organisations de représentations des professionnels. Magistrats et greffiers appellent à faire grève et à se mobiliser. « Les deux principaux syndicats de magistrats ont déposé des préavis de grève – « une première » pour l’Union syndicale des magistrats (USM), majoritaire – et appellent avec les représentants des greffiers et des avocats à des « renvois massifs » des audiences.Des rassemblements sont prévus à la mi-journée devant la plupart des cours d’appel et certains tribunaux. A Paris, l’intersyndicale a choisi de converger vers Bercy, où elle souhaite être reçue par le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, afin d’obtenir un budget « bien plus ambitieux pour la justice ». Le procès des attentats du 13 novembre 2015, qui se tient à la cour d’appel de Paris, « commencera exceptionnellement à 14 heures pour permettre à tout le monde de participer à la mobilisation », a précisé mardi le président de la cour d’assises spéciale, Jean-Louis Périès » relaye l’Agence France presse.

 

La mobilisation est présentée comme la suite de cette tribune qui avait fait grand bruit. « Ecrit par neuf jeunes magistrats après le suicide, à la fin août, d’une de leurs collègues, Charlotte, ce cri d’alarme dénonce souffrance au travail et perte de sens. Le texte a eu un succès aussi fulgurant qu’inédit : en trois semaines, la tribune avait été signée par 7 550 professionnels, dont 5 476 magistrats (sur 9 000) et 1 583 fonctionnaires de greffe. Un grand nombre de juridictions s’y sont associées, en votant à l’issue de leurs assemblées générales obligatoires de décembre des motions réclamant des moyens supplémentaires, certaines annonçant, par ailleurs, l’arrêt des audiences au-delà de 21 heures » rappelle l’agence de presse. 

 

Les magistrats et greffiers en appellent aux avocats pour rejoindre le mouvement. Nettement plus nombreux ces derniers sont aussi témoins des délais, conditions matérielles et manquement évident de cette institution.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :