fbpx

Les Bouches du Rhône mettent en place trois bus de vaccinations ambulants


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Pour ceux qui ne peuvent pas aller à la vaccination, celle-ci viendra à eux. Ou presque. « Elaborés avec l’expertise du Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (SDIS 13) et en concertation avec chaque commune, ces véhicules ont pour objectif d’offrir un véritable service public sur l’ensemble du territoire », annonce le département.

 

Première ou deuxième dose, les mêmes pièces justificatives seront demandées que chez le généraliste ou dans n’importe quel lieu de vaccination. Quant à l’organisation, elle a pour point fort d’avoir été préparée en collaboration avec les communes. C’est auprès de ces dernières que les candidats à la vaccination doivent se manifester. « Pour répondre aux besoins de chacun, une navette affrétée par le Département est chargée d’effectuer le transport entre le domicile des personnes dépendantes et le bus, à la demande de la commune. En complément de la navette, l’équipe médicale de l’unité mobile prépare des doses de vaccin, prêtes à l’emploi, qu’elles remettent au médecin traitant chargé d’effectuer l’acte vaccinal au domicile des personnes alitées ou grabataires », appuie le texte. 

 

Alors que le département a annoncé que toute personne majeure pouvait bénéficier du vaccin, 400 000 doses ont été administrées localement. « Plus de 130 000 doses de vaccins dans les 6 centres de vaccination départementaux agréés par l’ARS Paca (Arles, Aubagne et Marseille Arenc, Marseille Mazenod, Marseille Les Flamands, Marseille Saint-Adrien), au vaccinodrome de Coudoux mis en place par le Département avec le soutien opérationnel du SDIS13, et dans le Bus de la Vaccination ; Plus de 270 000 doses de vaccins ont été acheminées et distribuées par le Département pour être administrées dans tous les centres de vaccination agréés (181 lieux de vaccination récurrents) qui ont souhaité bénéficier de ce service, ainsi que dans des foyers de vie, des résidences autonomie, des centres hospitaliers » précise le communiqué. Quant aux bus, la barre des 5 500 injections vient à peine d’être passée.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article