La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Les derniers jours d’Ikea en Russie


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

La liste des entreprises qui quittent le marché russe continue de s’allonger. Après les grandes entreprises américaines de le tech ou du divertissement c’est au tour d’Ikea a d’annoncer l’arrêt de ses activités dans le pays. Un revirement soudain pour le groupe suédois. « Dans un communiqué, Ikea explique cette fermeture par de « graves perturbations dans la chaîne de production et de commercialisation ». L’entreprise compte en effet trois sites de production en Russie. La fermeture va laisser sur le carreau environ 15 000 salariés et collaborateurs dans le pays, mais aussi en Biélorussie, où Ikea cesse également ses activités » rapporte L’Obs

Le magazine relaye les vidéos de cohue et de queues dans les magasins locaux suite à l’annonce : « Si elles peuvent paraître anodines, ces files d’attente témoignent de l’impact psychologique des sanctions économiques infligées à la Russie, qui commencent à se faire sentir dans la population. Cette semaine, des files d’attente similaires ont été constatées devant certains distributeurs dans les grandes villes du pays, tandis que le rouble a atteint son niveau historique le plus bas. Une certaine pagaille a aussi été constatée en début de semaine dans le métro de Moscou, la suspension du service Apple Pay dans le pays ayant ralenti l’accès aux quais. »

L’annonce de sanctions très larges des intérêts économiques russe et des personnalités politiques du pays a mis la pression sur les entreprises occidentales installées dans le pays. Ikea avait d’ailleurs commencé par annoncer que ses magasins resteraient ouverts avant de se rétracter. Le tôlé provoqué en Suède a suffi à lui faire changer d’avis : « « La guerre dévastatrice en Ukraine est une tragédie humaine et notre plus profonde empathie et inquiétude vont aux millions de personnes affectées », a déclaré le groupe, numéro un mondial du secteur. La fondation Ikea a de son côté annoncé un don de 20 millions d’euros en réponse à l’appel de l’ONU pour faire face à la crise humanitaire. »

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :